Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Phocion

dimanche 1er décembre 2013 (Date de rédaction antérieure : 25 juillet 2011).

Phocion (402- 318 av.jc)

Stratège et orateur athénien

Phocion Stratège et orateur athénien

Fils du fabricant de tour Phocus [1]. Membre du parti aristocratique, il fut réélu 45 fois stratège et repoussa les Macédoniens de l’Eubée [2] et de Chersonèse [3].

Valeureux général et combattant, il était cependant pacifiste. À la mort d’Alexandre le Grand en 323, il tacha de refréner l’élan populaire mené par Léosthène et Hypéride, qui réclamait la guerre contre les Macédoniens, mais échoua. Il fut cependant un ambassadeur efficace auprès d’Alexandre et d’Antipater.

En 318, il fut condamné injustement à s’empoisonner dans l’exaltation nationaliste des Athéniens.

Malgré ses positions quelques fois “macédonophiles” et partisanes d’un rapprochement avec la Macédoine, il était très estimé de Démosthène.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article PHOCION (402 env.-318 av.jc)/ encyclopédie universalis /Phocion/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1024

Notes

[1] Phocos était un homme illustre selon Plutarque mais obscur selon Élien. Plutarque, Les Vies des grands capitaines - Phocion,

[2] L’Eubée est la deuxième plus grande île de la mer Égée, située en face de l’Attique et de la Béotie, dont elle est séparée par le détroit de l’Euripe. Elle est longue de 180 km pour 4 167 km2

[3] La Chalcidique, dans l’Antiquité Chersonèse Chalcidique, est une péninsule du Nord de la Grèce s’avançant dans la mer Égée. Les Grecs nomment cette région « le paradis secret de la Grèce ».