Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Jean III de Navarre dit Jean d’Albret

Jean III de Navarre dit Jean d’Albret

jeudi 20 août 2015, par ljallamion

Jean III de Navarre dit Jean d’Albret (1469-1516)

Sire d’Albret-Roi de Navarre de 1484 à 1516

Sceau de Jean III de NavarreIl épouse le 14 juillet 1484 à Orthez, la reine de Navarre Catherine de Navarre et est associé au trône.

Fils d’ Alain d’Albret , Seigneur d’Albret, Duc de Guyenne [1], comte de Graves, et de Françoise de Châtillon, comtesse de Périgord [2].

Il est également comte de Périgord de 1481 à 1516, vicomte de Limoges [3] à partir de 1481 et vicomte de Tartas [4] à une date indéterminée. Il perd en 1512 le sud de la Navarre contre Ferdinand II d’Aragon qui revendiquait ces terre au nom de Germaine de Foix sa seconde épouse.

Jean III de Navarre est, par son fils Henri II de Navarre, l’arrière grand père du roi de France Henri IV.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jean III de Navarre/ Portail du Pays basque/ Roi de Navarre

Notes

[1] Le nom de duché de Guyenne fut donné au duché d’Aquitaine lorsqu’il fut amoindri par les conquêtes des souverains français. Ce nom apparaît pour la première fois dans le traité de Paris, conclu le 12 avril 1229 entre Saint Louis et Raymond VII comte de Toulouse, qui cédait la plus grande partie du Languedoc à la France et mettait fin au conflit albigeois. Possession des rois d’Angleterre de 1188 à 1453, la Guyenne est réunie au domaine du roi de France après la bataille de Castillon, qui mit fin à la guerre de Cent Ans. Donné en apanage à son frère Charles de Valois par Louis XI en 1469, le duché revint définitivement à la couronne française à la mort de celui-ci en 1472.

[2] « Comte de Périgord » est un titre de noblesse dans la pairie de France, d’abord créé pour Émenon, qui était déjà comte de Poitiers et d’Angoulême. Le titre a été très probablement décerné à Émenon en 845 par Pépin 1er d’Aquitaine comme une récompense pour leur combat commun contre Louis le Pieux. Le titre prend son nom du Périgord, et le siège historique des comtes de Périgord était Périgueux.

[3] La vicomté de Limoges dépendait du duché d’Aquitaine. Elle est formée au 10ème siècle par les comtes de Poitiers qui démembrent le comté de Limoges, et s’étendait sur le sud de la Haute-Vienne, le nord de la Dordogne, Mareuil, Saint-Jean-de-Côle, Thiviers, Nontron à Auberoche, Hautefort, Condat-sur-Vézère et Payzac (dont Excideuil, un de leurs principaux châteaux), et l’ouest de la Corrèze (Masseret, Salon, Pompadour, Ayen et Yssandon - dont Ségur, leur principale résidence à partir du 15ème siècle).

[4] À partir de la fin du 10ème siècle, la ville est administrée par les vicomtes de Tartas qui se succèdent jusqu’au début du 14ème siècle. Par le mariage de la fille unique du dernier vicomte de Tartas et de Dax , avec Amanieu V, sire d’Albret, de la Maison d’Albret, les titres des deux vicomtés passèrent dans la Maison d’Albret.