Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eadred d’Angleterre

mercredi 15 juillet 2015

Eadred d’Angleterre (920/925-955)

Roi d’Angleterre de 946 à sa mort

Au début du 10ème siècle, l’actuelle Angleterre est partagée en deux, au nord et à l’est se trouve le Danelaw [1], une colonie de peuplement danoise née des invasions vikings du siècle précédent, tandis que le sud et l’ouest sont occupés par le royaume anglo-saxon du Wessex [2], qui a victorieusement résisté aux assauts vikings sous le règne d’Alfred le Grand. Son fils et successeur Édouard l’Ancien conquiert la région des Cinq Bourgs [3] et l’Est-Anglie [4].

Le fils d’Édouard, Aethelstan, parachève l’unification de l’Angleterre en s’emparant du royaume viking d’York en 927. Il reçoit également la soumission des autres souverains de Grande-Bretagne, le roi d’Écosse, le roi de Strathclyde [5], le seigneur de Bamburgh [6] et les divers roitelets du pays de Galles. La domination anglaise sur York est remise en question après la mort d’Aethelstan en 939, mais son demi-frère et successeur, Edmond 1er parvient à s’en rendre à nouveau maître en 944, chassant le roi Olaf Sihtricsson .

Eadred est le deuxième fils issu du troisième mariage d’Édouard l’Ancien avec Eadgifu , fille de l’ealdorman [7] de Kent [8] Sigehelm. Il est le frère cadet d’Edmond, né en 920 ou en 921.

Le roi Edmond est assassiné le 26 mai 946. Il laisse deux fils, Eadwig et Edgar, mais le trône revient à leur oncle Eadred en raison de leur jeune âge. Eadred est sacré le 16 août 946 à Kingston upon Thames [9] par l’archevêque Oda de Cantorbéry .

Eadred s’entoure des mêmes conseillers que son frère avant lui, outre l’archevêque Oda, il favorise Aelfsige , nommé évêque de Winchester en 951, et l’abbé de Glastonbury [10] Dunstan. L’ealdorman d’Est-Anglie Aethelstan Demi-Roi reste le plus puissant magnat du royaume.

Eadred soumet définitivement la Northumbrie [11] en 952. Il semble qu’Olaf Sihtricsson soit revenu à Jórvík [12] en 947 et qu’il s’en soit rendu maître, peut-être avec l’accord tacite d’Eadred. Olaf est chassé de son royaume quelques années plus tard, probablement en 949, et la région semble être alors repassée sous le contrôle direct d’Eadred.

Un nouveau prétendant fait son apparition à ce moment-là, le Norvégien Éric à la Hache sanglante , qui obtient la soumission de Jórvík. Eadred réagit aussitôt en menant ses armées en Northumbrie. Son expédition dévastatrice est notamment marquée par la destruction de l’église de Ripon [13], fondée deux siècles auparavant par Wilfrid . Malgré les lourdes pertes qu’il subit à Castleford [14] lorsque les troupes d’Éric fondent sur son arrière-garde, Eadred promet aux Northumbriens de mener une seconde campagne dans leur pays, encore plus destructrice. Ces derniers abandonnent Éric pour se soumettre à Eadred. Quoi qu’il en soit, Éric est tué en 954, dans des circonstances incertaines, et Eadred attribue la Northumbrie à Osulf de Bernicie .

Vers la fin de sa vie, Eadred est victime d’une maladie qui l’empêche presque entièrement de se nourrir, d’après le récit qu’en fait une hagiographie de Dunstan. Il meurt le 23 novembre 955 à Frome [15], dans le Somerset [16], et est inhumé à Winchester [17]. L’aîné de ses neveux, Eadwig , lui succède.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Eadred d’Angleterre/ Portail des Anglo-Saxons/ Monarque d’Angleterre

Notes

[1] Le Danelaw, tel que défini dans la Chronique anglo-saxonne, est le nom donné à la partie de la Grande-Bretagne où s’appliquait la loi (law) des « Danois » (Dane), les envahisseurs vikings venus du Danemark, et où cette loi supplantait celle des Anglo-Saxons. Les historiens modernes ont donné à ce terme un sens géographique : le Danelaw s’étendait sur le nord et l’est de l’Angleterre.

[2] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au 9ème siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[3] Les Cinq Bourgs, en anglais Five Burghs ou Five Boroughs, sont les cinq principales villes de la Mercie danoise, dans les actuels Midlands de l’Est. Il s’agit de Derby, Leicester, Lincoln, Nottingham et Stamford. Conquises par les Danois à la fin du 9ème siècle, elles sont reconquises par les Anglo-Saxons dès le début du 10ème siècle.

[4] L’Est-Anglie est une région d’Angleterre de l’Est. Son nom vient du peuple germanique des Angles, originaires de la péninsule d’Angeln, sur la côte orientale du Schleswig-Holstein, à l’extrême nord de l’actuelle Allemagne. En histoire, il peut également désigner l’ancien royaume d’Est-Anglie, au temps de l’Angleterre anglo-saxonne.

[5] Le Strathclyde est l’un des royaumes celtes brittoniques qui résista aux Anglo-Saxons, aux Pictes, aux Scots et aux Vikings durant le haut Moyen Âge avant d’être réuni au royaume des Pictes et des Scots vers le milieu du 11ème siècle.

[6] une poche anglo-saxonne ayant subsisté au nord du Danelaw, dans l’ancien royaume de Northumbrie

[7] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le 9ème siècle et le règne de Cnut le Grand. C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre.

[8] Le Kent est un comté d’Angleterre situé au sud-est de Londres, entre la Manche et l’estuaire de la Tamise. Son chef-lieu est Maidstone.

[9] Kingston-upon-Thames est l’agglomération principale du district londonien de Kingston-upon-Thames au sud-ouest de Londres. C’est un ancien bourg où étaient traditionnellement couronnés les rois saxons et maintenant une banlieue située à 16 km au sud-ouest de Charing Cross.

[10] Glastonbury, parfois écrit Glastenbury, est une ville du comté du Somerset, en Angleterre (Royaume-Uni).

[11] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York.

[12] York est une ville du nord de l’Angleterre, à la confluence de deux rivières : l’Ouse et la Foss. Fondée par les Romains sous le nom d’Eboracum, elle fut la capitale de la province de Bretagne inférieure, puis des royaumes de Northumbrie, sous l’ancien nom d’Eoferwic, puis du royaume Viking Jorvik.

[13] Ripon est une ville d’Angleterre, dans le Yorkshire du Nord, qui possède le statut de Cité (historiquement associé à la présence d’une cathédrale).

[14] Castleford est l’une des cinq villes qui composent le District métropolitain de la cité de Wakefield, situé dans le Yorkshire de l’Ouest en Angleterre.

[15] Frome est une ville et une paroisse civile du Somerset, en Angleterre, traversée par la rivière du même nom (un affluent de l’Avon).

[16] Le comté du Somerset en Angleterre du Sud-ouest est limité au nord par la ville de Bristol et le Gloucestershire, le Wiltshire à l’est, le Dorset au sud-est et le Devon au sud-ouest. Il est en partie délimité au nord et à l’ouest par le canal de Bristol et l’estuaire du Severn. Sa frontière traditionnelle du nord est constituée par la rivière Avon mais la limite administrative a glissé vers le sud avec la création et l’expansion de la ville de Bristol et, plus tard, le comté d’Avon. Le chef-lieu du comté, Taunton, se trouve dans le sud.

[17] Winchester est la ville capitale du comté de Hampshire, au sud de l’Angleterre. Située sur le fleuve Itchen, cette ville modeste du Royaume-Uni a le statut de cité.