Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Philistion de Locres dit Philistion de Sicile

Philistion de Locres dit Philistion de Sicile

vendredi 20 mars 2015

Philistion de Locres dit Philistion de Sicile

Médecin grec

Natif de Locres [1], en Italie du sud, il fut le médecin personnel des deux tyrans de Syracuse Denys l’Ancien et Denys le Jeune.

Selon Diogène Laërce, il fut en médecine le maître d’Eudoxe de Cnide.

Sa doctrine est exposée par “l’Anonymus Londinensis” [2]

Selon Galien dans “De usu respirationis”, Philistion enseignait que la fonction de la respiration était de rafraîchir la chaleur innée du corps.

Philistion faisait d’autre part du cœur le siège de la raison et des émotions comme son disciple Eudoxe de Cnide. Il semble qu’il ait développé la conception du souffle [3] comme véhicule de la vie et de la pensée, en s’écartant toutefois quelque peu de la doctrine de Diogène d’Apollonie , qui identifiait complètement le souffle et l’âme.

Selon Oribase dans “De machinamentis”, il avait inventé un instrument pour réduire les luxations de l’épaule. Galien lui attribue “un De materia medica” [4] et un traité sur la cuisine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Joseph Bidez et Georges Leboucq, « Une anatomie antique du cœur humain : Philistion de Locres et le Timée de Platon », Revue des études grecques 57, 1944

Notes

[1] Locres est une ancienne cité grecque d’Italie du Sud, actuellement commune d’Italie de la province de Reggio de Calabre, dans la région de Calabre. Dans l’Antiquité, Locres était une ville de la Grande-Grèce. Les ruines de la cité antique se trouvent à quelques kilomètres de la ville actuelle, sur la mer Ionienne.

[2] auteur d’un traité médical du ier siècle en partie conservé sur un papyrus de la British Library

[3] pneuma

[4] sur les substances médicinales