Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Artaxias II d’Ibérie

lundi 22 septembre 2014

Artaxias II d’Ibérie (mort vers 3 av. jc/1 ap.jc)

9ème Roi d’Ibérie en 23 av.jc

Royaume d'Ibérie vers 150Il serait le fils unique du roi Mirvan II, lui-même fils de Parnadjom ou Parnagoumi , et de son épouse, une princesse royale arsacide de Parthie [1].

Artaxias II commence son règne de 20 ans en tant que rénovateur dans un pays ayant récemment acquis son indépendance vis-à-vis de Rome. Qualifié de géant robuste de haute taille par les Chroniques géorgiennes, on lui attribue un embellissement de la ville de Nencar ou Necressi, en Kakhétie [2], et la fortification d’Ouplistsikhe [3].

L’historien Kalistrat Salia mentionne d’importants changements sous le règne d’Artaxias II. D’après lui, la fin du 1er siècle av. jc voit les provinces ibères devenir indépendantes les unes des autres d’un point de vue économique. Les différences sont particulièrement importantes entre l’économie des régions montagneuses et celle des plaines. La culture se développe dans ces dernières bien plus rapidement que dans les montagnes, ce qui donne au pouvoir central plus d’influence sur les voies de communication principales du Caucase. Dans le même sens, les régions du Nord, telles que la Dvaleti ou la Khevsoureti, s’organisent dans des communautés tribales et Mtskheta [4] ne garde pratiquement qu’une domination nominale dans ces provinces.

Le règne d’Artaxias II est toutefois bouleversé par une guerre civile entre le roi et l’héritier de la dynastie des Artaxiades d’Ibérie. En effet, en 3 av. jc, ou en l’an 1, le princeAderc, ou Pharasman, décide de récupérer le trône de son défunt père, Pharnabaze II . Éduqué en Syrie et allié aux Arméniens, le prince pénètre bientôt en Ibérie pour affronter le roi. Celui-ci choisit de se défendre et réunit toutes les troupes du royaume, auxquelles il ajoute des renforts parthes.

Les deux armées se rencontrent à Tsalka, en Trialeti. Mais au lieu d’une bataille, les deux généraux décident de s’affronter dans un combat singulier.

Le premier jour de la guerre se déroule ainsi, sans voir pourtant de vainqueur. Mais le lendemain, Artaxias est défait et tué dans un combat à l’arc. Aderc se proclame alors roi d’Ibérie, vassal du royaume d’Arménie et, par la même occasion, de Rome.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Artaxias II d’Ibérie/. Portail de la Géorgie/ Rois d’Ibérie

Notes

[1] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[2] La Kakhétie est une région du sud-est de la Géorgie, dans le Caucase. Elle est bordée par la petite province montagneuse de Touchétie, et la chaîne de montagne du grand Caucase au nord, l’Azerbaïdjan à l’est et au sud, et la Karthlie à l’ouest.

[3] Près de Gori se trouve la ville troglodyte de Ouplistsikhe, habitée jusqu’au 14ème siècle. Depuis, les grottes ont été aménagées en logements, boutiques et bâtiments publics (dont le plus ancien théâtre de Géorgie).

[4] Mtskheta est l’une des plus vieilles villes de Géorgie. Situé dans la province de Karthlie, dans l’est du pays, près de Tbilissi, Mtskheta fut la capitale du royaume géorgien d’Ibérie du 3ème siècle av. jc. au 5ème siècle. C’est à Mtskheta que les Géorgiens commencèrent à se convertir au christianisme ; le Catholicossat-Patriarcat de toute la Géorgie y est encore basé.