Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Syllaios

mardi 8 juillet 2014

Syllaios

Ministre du roi nabatéen Obodas III

À cette époque, le royaume nabatéen connaît un important « boom » culturel. C’est aussi à ce moment que la plupart des tombeaux et temples sont construits.

Syllaios est connu pour avoir fait échouer par la ruse une expédition romaine ordonnée par Auguste vers 25 av.jc qui avait pour but de prendre directement le contrôle des productions d’aromates de l’Arabie heureuse, dont les nabatéens avaient de fait le monopole du commerce.

Il est suffisamment puissant et riche pour que Salomé la sœur de Hérode 1er le Grand désire se marier avec lui. Elle essaye à 2 reprises d’obtenir l’autorisation de son frère qui les 2 fois s’y oppose avec la plus grande fermeté.

Dans les écrits de Flavius Josèphe , qui dans cette partie reprend ceux de Nicolas de Damas , il est accusé devant l’empereur Auguste par les ambassadeurs de Arétas IV et de Hérode le Grand, d’avoir provoqué la mort d’ Obodas afin de lui succéder. Cette révélation l’empêche de recevoir l’aval des romains pour devenir roi de la Nabatène [1].

Après cet échec, il semble être demeuré à Rome. Flavius Josèphe et Strabon indiquent qu’il sera exécuté quelque temps plus tard, accusé d’avoir participé à un complot.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Syllaios/ Portail du Proche-Orient ancien/ Personnalité du Proche-Orient ancien

Notes

[1] Les Nabatéens étaient un peuple commerçant du sud de la Jordanie et de Canaan, et du nord de l’Arabie, dont les peuplements dans les oasis au temps de Flavius Josèphe ont donné le nom de Nabatène à la région frontalière entre la Syrie et l’Arabie, entre l’Euphrate et la mer Rouge. Leur capitale était la cité troglodytique de Pétra, située aujourd’hui en territoire jordanien. Leur commerce se déroulait principalement entre les oasis, où ils pratiquaient l’agriculture de manière intensive. Ces oasis étaient reliées par des routes commerçantes. Les frontières de cet ensemble n’étaient pas précisément définies. L’empereur romain Trajan soumet les Nabatéens définitivement et les incorpore à l’Empire, où leur culture se dissipe et disparaît.