Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Caius Caesar Germinacus dit Caligula

Caius Caesar Germinacus dit Caligula

vendredi 20 septembre 2013 (Date de rédaction antérieure : 1er août 2011).

Caius Caesar Germinacus dit Caligula (12-41)

Empereur romain de 37 à 41

Caligula Empereur romain de 37 à 41

Dernier fils de Germinacus et d’Agrippine, il passa son enfance dans les camps militaires de Germanie [1] ou il reçut le surnom de Caligula.

Adopté par son grand oncle Tibère, il lui succéda en 37, à l’âge de 25 ans. Après d’heureux début, il tomba gravement malade et son comportement changea brusquement. Il voulut être adoré comme un dieu, se fit décerner des triomphes pour des victoires imaginaires, donna le titre de consul à un cheval, entretint des relations incestueuses avec ses sœurs et fit exécuter des notables pour s’emparer de leurs richesses, n’épargnant même pas ses proches parents.

Il s’aliéna le parti sénatorial par son absolutisme et après avoir échappé à plusieurs complots, de 39 à 49, il mena une campagne sans résultat en Germanie et en Grande Bretagne. Il fut assassiné par des officiers de la garde prétorienne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/ Caligula/ petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 202

Notes

[1] La Germanie est le nom donné, dans l’Antiquité, à la région d’Europe centrale séparée du monde romain par le Rhin et le Danube et s’étendant approximativement, à l’est, jusqu’à la Vistule. Le territoire de la Germanie était peuplée par les Celtes avant que divers peuples germaniques ne s’y installent au cours du 1er millénaire av. jc. La Germanie antique ne correspond pas à l’Allemagne actuelle, même si certains territoires importants des unes et des autres peuvent se superposer. Le nom de Germanie est utilisé par les Romains, avec différents qualificatifs, incluant des territoires qui ne sont pas aujourd’hui allemands d’une part, et des contrées actuellement allemandes sans aucune équivoque possible, qui n’étaient pas d’un point de vue administratif en Germanie romaine, d’autre part. Les anciens, depuis le 2ème siècle av. jc jusqu’à l’arrivée massive des peuples slaves au vie siècle, nommaient Germanie l’espace limité au nord par la mer Baltique et la mer du Nord, au sud par les Beskides occidentales et le nord des Alpes, à l’est par la Vistule et à l’ouest par le Rhin.