Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

William Croft

dimanche 29 novembre 2020 (Date de rédaction antérieure : 29 août 2013).

William Croft (1678-1727)

Organiste et compositeur anglais de musique religieuse

William Croft Organiste et compositeur anglais de musique religieuse}

Il est né dans une famille riche et ancienne au manoir de Nether Ettington dans le Warwickshire [1]. Il reçut son instruction à la Chapelle Royale [2] sous la direction de John Blow et y resta jusqu’en 1698.

Dès l’âge de 19 ans, il a montré son intérêt évident dans la composition en copiant de nombreux extraits de cantates [3] de Scarlatti, Carissimi et d’autres dans son propre livre manuscrit. C’est durant cette période que ses premiers travaux furent publiés. Ce sont tous des chants profanes, suites pour clavecin, des sonates pour violon, sonates pour deux flûtes…..

En 1700, il devint organiste de l’église Sainte Anne dans le quartier londonien de Soho [4], de 1700 à 1712. Il publie, en collaboration avec Blow, Jérémie Clarke , Francis Piggott et John Barrett, un recueil de pièces pour clavecin et épinette intitulé “A Choice Collection of Ayres for the Harpsichord or Spinnet”.

En 1705, il épouse Mary George mais resteront sans enfant.

En 1707, il reprit le poste devenu vacant par la mort de Jeremiah Clarke, de Maître des Enfants de coeur de la Chapelle Royale [5] ou l’un de ses élèves fut Maurice Greene et il succéda l’année suivante à John Blow comme organiste de l’abbaye de Westminster. A partir de cette époque les compositions de Croft furent uniquement de nature religieuse. Il composa, en 1714, la musique jouée pour les funérailles de la reine Anne, et en 1715, celle du couronnement du roi George 1er.

En 1724, il publia le recueil “Musica Sacra” contenant 31 hymnes et le service funèbre. Ce fut la première fois qu’une telle collection fut imprimée sous la forme de partitions. Le Burial Service [6] inclus dans ce recueil a toujours été, depuis lors, utilisé dans l’Église anglicane pour les funérailles officielles.

Parmi ses meilleures compositions, il faut mentionner “l’anthem O Clap Your Hands” en 1706. Il est également l’auteur de pièces pour violon, voix et clavecin ainsi que de musiques de scène.

Il meurt le 14 août 1727, à Bath [7], dans le Somerset [8]. Il fut enterré dans le bas-côté nord de l’abbaye de Westminster [9] près de Purcell et Blow.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail de la musique classique/ Compositeur britannique de la période baroque

Notes

[1] Le Warwickshire est un comté britannique situé au centre de l’Angleterre. Le Warwickshire est limité au nord-ouest par le comté des Midlands de l’Ouest et le Staffordshire, au nord-est par le Leicestershire, à l’est par le Northamptonshire, au sud par l’Oxfordshire, au sud-ouest par le Gloucestershire et à l’ouest par le Worcestershire.

[2] La Chapel Royal est un ensemble britannique qui effectueait anciennement le service de musique pendant les cérémonies religieuses des monarques du Royaume-Uni. Les Gentlemen of the Chapel Royal sont les musiciens ayant obtenu par nomination royale la charge de composer et de jouer la musique, essentiellement sacrée, pour la cour d’Angleterre. Le terme Chapel Royal désigne aussi les chapelles royales du palais Saint James et de Hampton Court, ainsi que la chapelle de la Tour de Londres et la Savoy Chapel.

[3] Une cantate est une composition vocale et instrumentale qui comporte plusieurs morceaux. Elle porte généralement sur un thème qui peut être profane (cantata da camera) ou sacré (cantata da chiesa), mais à la différence de l’opéra, elle ne comporte aucun aspect théâtral ni dramatique.

[4] L’église Sainte-Anne dans la section Soho de Londres a été consacrée le 21 mars 1686 par l’évêque Henry Compton comme église paroissiale de la nouvelle paroisse civile et ecclésiastique de Sainte-Anne, créée à partir d’une partie de la paroisse de St Martin in the Fields. La paroisse de l’Église d’Angleterre est la paroisse de St Anne avec St Thomas et St Peter depuis 1945. L’église et la paroisse font partie du doyen de Westminster (St Margaret) dans le diocèse de Londres dans l’ Église d’Angleterre.

[5] Le maître des enfants de la chapelle royale était le chef de chœur de la chapelle royale d’Angleterre. Ils étaient responsables de la direction musicale du chœur, qui se composait des Messieurs de la Chapelle et des Enfants de la Chapelle. À certaines périodes la direction de la chorale est considérée comme la plus prestigieuse du pays, le titulaire a reçu le pouvoir de se mettre au service des garçons des principaux chœurs de la cathédrale.

[6] Office d’enterrement

[7] Bath est une ville du comté de Somerset, au sud-ouest de l’Angleterre. Elle se situe à 180 km à l’ouest de Londres et à 25 km au sud-est de Bristol

[8] Le comté du Somerset en Angleterre du Sud-ouest est limité au nord par la ville de Bristol et le Gloucestershire, le Wiltshire à l’est, le Dorset au sud-est et le Devon au sud-ouest. Il est en partie délimité au nord et à l’ouest par le canal de Bristol et l’estuaire du Severn. Sa frontière traditionnelle du nord est constituée par la rivière Avon mais la limite administrative a glissé vers le sud avec la création et l’expansion de la ville de Bristol et, plus tard, le comté d’Avon.

[9] L’abbaye de Westminster est l’un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l’essentiel du 13ème siècle, sous Henri III. C’est le lieu de sépulture d’une partie des rois et reines d’Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. Le « Coin des poètes » fait honneur aux écrivains du royaume. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye.