Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hippias d’Élis

lundi 9 novembre 2020 (Date de rédaction antérieure : 26 octobre 2012).

Hippias d’Élis (vers 465-396/390 av. jc)

Homme public et sophiste grec

Il est connu comme interlocuteur principal de Socrate dans 2 des dialogues de Platon, qu’on désigne de ce fait par son nom, Hippias majeur et Hippias mineur. Il est également cité dans “le Protagoras” de Platon.

Ses services de sophiste [1] étaient très populaires dans la polis [2] d’Athènes, mais très contestés dans celle de Lacédémone [3], car seuls les maîtres lacédémoniens pouvaient les enseigner. Par contre, il était très apprécié pour sa grande capacité de mémorisation dans la cité. Il pouvait réciter les grands poèmes d’Homère et d’Hésiode par cœur.

Hippias est aussi un mathématicien ; et peut-être un astronome, comme le laisse entendre Platon dans l’Hippias majeur . Il a écrit un recueil de citations des philosophes présocratiques [4], notamment cité par Clément d’Alexandrie.

Diogène Laërce en fait l’un des transmetteurs de la pensée de Thalès de Milet.

P.-S.

Source : wikipedia.org Portail:Grèce antique/ Sophiste

Notes

[1] Un sophiste désigne à l’origine un orateur et un professeur d’éloquence de la Grèce antique, dont la culture et la maîtrise du discours en font un personnage prestigieux dès le 5ème siècle av. jc en particulier dans le contexte de la démocratie athénienne, et contre lequel la philosophie va en partie se développer. La sophistique désigne par ailleurs à la fois le mouvement de pensée issu des sophistes de l’époque de Socrate, mais aussi le développement de la réflexion et de l’enseignement rhétorique, en principe à partir du 4ème siècle av. jc, en pratique à partir du 2ème siècle ap. jc. dans l’Empire romain.

[2] En Grèce antique, la polis est une cité-État, c’est-à-dire une communauté de citoyens libres et autonomes.

[3] Sparte

[4] Les présocratiques sont des penseurs qui, dans la Grèce antique, ont participé aux origines de la philosophie et ont vécu du milieu du 7ème siècle av. jc jusqu’au 4ème siècle av. jc, c’est-à-dire pour la plupart avant Socrate. Certains penseurs considérés comme présocratiques étaient toutefois contemporains de Socrate, comme les atomistes et certains sophistes.