Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Segimerus ou Segimer

mardi 14 décembre 2021, par ljallamion

Segimerus ou Segimer

Chef des Chérusques

Germanie antique à partir d' un Atlas classique de géographie ancienne par Alexander G. Findlay. New York, Harper et frères, 1849.Frère de Segeste et père d’Arminius et de Flavus et grand-père d’ Italicus . Il fut allié de l’Empire romain, et ses 2 fils furent des soldats de l’armée romaine.

En l’an 3, à lieu l’unification des tribus suèves [1] des Hermondures [2], des Quades [3], des Lombards [4] et des Semnons [5] par le roi Marbod ou Marobod de la tribu suève des Marcomans [6], représentant une menace directe pour Rome.

En l’an 4, débute la 3ème Guerre germano romaine entre l’ensemble de ces tribus germaniques et l’Empire romainqui finira en l’an 16.

Signature d’un traité de non agression et d’amitié entre les Romains, représentés par Tibère, et les Cherusques [7], représentés par leur roi Segimer. Arminius et Flavus, sont enrôlés dans l’armée romaine en tant que chefs germaniques dans les troupes auxiliaires romaines.

Il fut au côté de son fils Arminius, lors de la révolte des Chérusques contre Rome, notamment en l’an 9 lors de la Bataille de Teutobourg [8] au cours de laquelle les tribus germaniques unies sous les ordres d’Arminius, battirent les légions romaines. Il se rend ensuite à Stretinius, un des officiers de Germanicus, et est pardonné.

Son autre fils, Flavus, resta fidèle à Rome est fit une carrière militaire dans l’armée de terre romaine.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Segimerus/ Portail de l’Allemagne/ Catégories  : Personnalité chérusque/ Adversaire de la Rome antique/ Histoire de l’Allemagne antique

Notes

[1] Dans le cadre des Grandes Invasions, les Suèves se sédentarisent dans la région correspondant à l’actuelle Galice et au nord du Portugal au début du 5ème siècle. Ce royaume suève prend Bracara Augusta, actuelle Braga, comme capitale et existe de 410 à 584, année de son effondrement devant l’armée du royaume wisigoth dirigée par le roi Léovigild.

[2] Les Hermundures ou Hermondures étaient un ancien peuple germanique qui occupèrent l’espace qui est actuellement aux environs de la Thuringe, de la Saxe et du nord de la Bavière, du 1er au 3ème siècle, sur le cours supérieur de l’Elbe. Les Romains les rattachaient aux Suèves et les considéraient comme des alliés.

[3] Les Quades sont un peuple germanique occidental, peut-être d’origine germano-celtique, connu notamment grâce à l’historien romain Tacite. Les Suèves ont longtemps été confondus avec les Quades, en raison d’une confusion avec le terme « souabe ». En réalité, les Quades sont surtout à rapprocher de leurs plus proches voisins germaniques, les Marcomans, avec lesquels ils partagèrent nombre de combats contre Rome. L’origine exacte des Quades est inconnue. Ils s’établirent très tôt dans l’actuelle Moravie. Au 2ème siècle, les Quades chassèrent les Daces qui, établis au sud de l’actuelle Slovaquie, avaient été soumis par Rome à la fin du siècle précédent. Les Quades exercèrent alors une pression constante sur le limes danubien avec leurs voisins du sud. Ayant franchi le Danube en 167, puis se heurtant aux armées romaines, ils repassèrent le fleuve en 168, après avoir demandé la paix à Rome. Menaçant à nouveau les frontières de l’empire, sous la conduite de leur roi Ariogaesus, ils furent défaits sur leur propre territoire par Marc-Aurèle en 169, dans une coalition malheureuse avec les Marcomans. Soumis pendant un temps, ils se révoltèrent en 177. Cela entraîna le retour de Marc Aurèle dans les régions danubiennes pour une nouvelle guerre qui vit l’installation provisoire de camps militaire romain en territoire barbare.

[4] Les Lombards (en latin, Langobardi puis Lombardi) sont un ancien peuple germanique, qui, selon sa propre tradition orale rapportée par leur historien Paul Diacre, à la fin du 8ème siècle, serait originaire de Scandinavie méridionale. Au 1er siècle, ce peuple traverse la Baltique et s’installe sur les rives de l’Elbe où il s’intègre aux Germains locaux. Il migre au 5ème siècle sur les rives du moyen-Danube, en Pannonie, où il commence à adopter le christianisme sous ses deux formes de l’époque, arienne et nicéenne. De Pannonie, sous la conduite du roi Alboïn, il migre en 568 vers l’Italie alors romaine (byzantine) et s’empare de la plus grande partie de la péninsule, dont il reste maître jusqu’en 774, lorsqu’il est conquis par Charlemagne. Il donne aujourd’hui son nom à la province italienne de Lombardie, entourant Milan.

[5] Les Semnons (en latin : Semnones) étaient un peuple germanique lié aux Senons. Le peuple semnon s’est établi entre l’Elbe et l’Oder au 1er siècle quand il est décrit par Tacite. Strabon signale qu’au temps d’Auguste ils étaient soumis au roi marcoman Marobod et qu’ils se rallièrent à Arminius en 17. Selon Dion Cassius, leur roi Masyus fut reçu à la cour de Domitien en 91 de notre ère. Au 3ème siècle, les Semnons se déplacèrent vers le sud et finirent dans une partie de l’Alémanie.

[6] Les Marcomans (latin m. marcomani) sont un peuple germanique occidental, connu notamment grâce à l’historien romain Tacite qui les situe entre Naristes et Quades, dans l’actuelle Moravie. Au début du 1er siècle de l’ère chrétienne, les Marcomans créent un royaume éphémère « centré sur la Bohême qui venait d’être enlevée aux Celtes Boïens » ; leur plus grand roi, Marobod avait été otage à Rome durant sa jeunesse. C’est également vers cette époque que naît l’alphabet germanique runique, ou Futhark, dont les Marcomans sont peut-être les auteurs.

[7] Les Chérusques sont une puissante nation germanique au temps de la Rome antique, établie dans la région du Weser entre l’Elbe et la forêt de Teutoburg. Mentionnés par César et soumis aux Romains en l’an 12 av. jc, ils se soulevèrent à l’appel d’Arminius, ils anéantirent 3 légions romaines, ils prirent une part importante dans la lutte contre la domination romaine, participèrent au soulèvement contre Varus en l’an 9 et contre Germanicus en 15 et 16 ap. jc. Ils reconquirent leur indépendance avant d’émigrer vers la Saxe. Un haut degré de civilisation est attesté par des fouilles. Avec Arminius et la bataille de Teutoburg en 9 ap. jc, ils sont à l’origine de la formation de la confédération des Francs (Chérusques, Bructères, Chattes, Marses). Ils furent sans doute par la suite absorbés par la puissante tribu des Chattes.

[8] La forêt de Teutberg se situe en Basse-Saxe et Rhénanie Westphalie. Elle a pendant longtemps été considérée comme le site probable de la bataille de Teutobourg qui, en l’an 9 après JC, vit les guerriers germains menés par Arminius écraser trois légions romaines.