Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Élizabeth Ryksa

mardi 18 avril 2017, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 28 juillet 2012).

Élizabeth Ryksa (1288-1335)

Reine de Bohême et de Pologne

Élizabeth Ryksa Reine consort de BohêmeNée à Poznan [1], elle est la fille unique de Przemysl II de Pologne et de sa seconde femme Ryksa , la fille de Valdemar 1er de Suède.

Après l’assassinat de Przemysl II en 1296, elle devient la protégée de Marguerite de Brandebourg , la veuve et 3ème épouse de son père. Elle est éduquée à la cour d’Albert III du Brandebourg et elle est destinée à devenir la femme de son fils Othon V du Brandebourg. La mort inopinée de celui-ci en 1298 réduit ce projet à néant.

Étant la dernière représentante des Piasts de Grande Pologne, elle est un parti intéressant pour tout prétendant à la couronne polonaise. Les puissants de Grande Pologne acceptent que Venceslas II devienne roi de Pologne, à la condition qu’il épouse Élizabeth dès qu’elle aura atteint l’âge de 15 ans. Il se fiance avec Élizabeth qui s’installe à Prague. Venceslas II est couronné roi de Pologne à Gniezno [2] le 25 juillet 1300. Le 26 mai 1303, à la cathédrale de Prague, Élizabeth Ryksa épouse Venceslas II et elle est couronnée reine de Bohême et de Pologne par Henri de Wierzbno. Le 21 juin 1305, elle devient veuve.

Elle devient de nouveau un parti intéressant pour qui veut monter sur le trône de Bohême et de Pologne. C’est le fils du roi des Romains Albert 1er de Habsbourg, Rodolphe de Habsbourg, qui l’épouse le 16 octobre 1306, et qui devient roi de Bohême. Rodolphe décède quelques mois après son mariage, le 3 juillet 1307. Alors qu’elle n’a pas encore 20 ans, elle devient veuve pour la seconde fois. Elle achète la région de Hradec Kralove [3].

Une guerre civile éclate en Bohême, mettant aux prises deux prétendants au trône, Henri de Carinthie et Frédéric de Habsbourg, le frère de Rodolphe. Son beau-frère perd la guerre et Élizabeth Ryksa doit fuir. En août 1308, elle sera autorisée à revenir à Hradec Kralove où elle encouragera le développement de l’art et de la culture.

En 1310, Jean de Luxembourg épouse Élisabeth, une fille du premier mariage de Venceslas II, et devient roi de Bohême. Élizabeth Ryksa rejoint alors le camp des opposants au nouveau roi. 2 raisons expliquent ce choix. Tout d’abord, elle est blessée dans son orgueil parce que Jean de Luxembourg lui a préféré sa belle-fille. Ensuite, elle vit une histoire d’amour avec Henri de Lipa, le leader de l’opposition. En 1315, Henri est arrêté et emprisonné. La puissance d’Élizabeth Ryksa est telle que le roi de Bohême est obligé de relâcher son prisonnier en avril 1316.

En 1321, elle vend la région de Hradec Kralove et s’installe avec Henri de Lipa à Brno [4]. Les relations avec Jean de Luxembourg se réchauffent. Henri décède le 26 août 1329 et elle se retire dans un couvent. 4 ans plus tard, en compagnie de sa fille, elle fait un pèlerinage de plusieurs mois dans les sanctuaires de Rhénanie [5].

Elle s’éteint le 19 octobre 1335 à Brno. Elle est inhumée à côté d’Henri de Lipa. Elle a laissé toute sa fortune à des institutions religieuses de Bohême et de Pologne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia / Portail de la Pologne/ Reine de Bohême

Notes

[1] Poznań est une ville de l’Ouest de la Pologne sur la Warta, capitale de la voïvodie de Grande-Pologne. Les origines de Poznań sont étroitement liées aux débuts de l’État polonais. Les premières bourgades slaves découvertes dans la région datent du 9ème siècle : un château fut alors construit sur Ostrów Tumski, île sur la Warta. Le développement de la ville débuta au temps du prince Mieszko 1er et du roi Boleslas le Vaillant, les premiers souverains polonais. Dès 968, un évêché y fut fondé. Poznań était alors un des deux centres clés de l’État polonais ; l’autre était Gniezno.

[2] Gniezno est une ville du centre-ouest de la Pologne, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Poznań. Gniezno était une ville importante à l’époque de la naissance de l’État polonais. Elle a été la première capitale de la Pologne. Elle est intimement associée aux débuts du christianisme en Pologne.

[3] La région de Hradec Králové, littéralement « Pays du château de la reine », se situe au nord-est de la Bohême en République tchèque. Sa capitale administrative est la ville de Hradec Králové.

[4] Capitale de la Moravie, Brno est la deuxième plus grande ville de la République tchèque. Brno est fondée en 1243 et reste une ville fortifiée jusqu’au 19eme siècle. Elle est le centre politique et culturel de la région de la Moravie méridionale.

[5] La Rhénanie est une région de l’ouest de l’Allemagne, qui doit son nom au Rhin, qui la traverse. Elle regroupe les territoires principalement situés sur la rive gauche du Rhin.