Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Roger Mortimer (1287-1330)

Roger Mortimer (1287-1330)

lundi 29 août 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 28 juillet 2012).

Roger Mortimer (1287-1330)

Comte de la Marche

Roger Mortimer Comte de la Marche

Homme de guerre anglais, il est issu d’une famille galloise et le petit fils du premier Baron Wigmore. Lors du décès de son père Edmond Mortimer, encore enfant, il fut placé auprès d’Édouard 1er et devint chevalier en 1306. Par son mariage avec Jeanne de Joinville, fille de Pierre de Joinville, non seulement il obtint d’agrandir ses possessions aux limites du pays de Galles, avec notamment l’important château de Ludlow [1] qui devint une forteresse de famille, mais aussi de vastes territoires et de l’influence en Irlande. En 1308 il y alla pour affirmer son autorité. Ce qui le mit en conflit avec la famille De Lacy [2], qui se tournèrent vers Édouard Bruce, frère du roi Robert Bruce.

En 1316, il y est nommé lieutenant général du roi et prend une part importante à la défaite d’Édouard Bruce en 1318, qui s’était fait couronner roi d’Irlande. Puis il participa à la révolte des barons contre le roi et les Despenser de 1321 à 1322. Obligé de se rendre au roi à Shrewsbury [3] en janvier 1322 il fut emprisonné à la tour de Londres [4] ou il réussit à s’évader en 1323 et se réfugia en France.

Il y retrouva en 1325 la reine Isabelle et devint son amant. Ayant formé une petite armée, ils débarquèrent tout 2 en Angleterre en 1326 et forcèrent Édouard II à l’abdication. Celui-ci fut assassiné dans sa prison en 1327.

Profitant de la jeunesse de Édouard III, il fut alors le maître tout puissant de l’Angleterre. Mais Édouard III ne tarda pas à se débarrasser de sa tutelle. L’assassinat d’Édouard II, les accords désastreux conclus en Guyenne et en Écosse, la morgue, l’ambition et la convoitise de Mortimer, qui accumule titres et seigneuries, favorisent les desseins d’Édouard III qui, soutenu par Henri de Lancastre, le fait arrêter en octobre 1330.

Condamné à mort par le Parlement, Mortimer est pendu le 29 novembre 1330 et ses biens sont confisqués au profit de la couronne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de encyclopédie/universalis/roger-mortimer/

Notes

[1] Le château de Ludlow est un château fort en ruines du comté anglais de Shropshire. Cette forteresse, qui surplombe la vallée de la Teme à Ludlow, était au Moyen Âge une place forte stratégique pour le contrôle des Marches galloises, et elle fut par intermittence le siège du gouverneur anglais du Pays de Galles.

[2] La famille de Lacy, qui tient son nom du toponyme Lassy dans le Calvados, est une famille du baronnage anglo-normand qui s’établit en Angleterre après la conquête normande de l’Angleterre.

[3] Shrewsbury est une ville britannique, située dans le Shropshire (Angleterre), aux abords du Pays de Galles. Shrewsbury est située dans un méandre de la Severn, son centre-ville historique entourant une colline au sommet de laquelle trône le château de Shrewsbury.

[4] La tour de Londres est une forteresse historique située sur la rive nord de la Tamise à Londres en Angleterre à côté de Tower bridge. La tour se trouve dans le district londonien de Tower Hamlets situé à l’est de la Cité de Londres dans un espace appelé Tower Hill. Sa construction commença vers la fin de l’année 1066 dans le cadre de la conquête normande de l’Angleterre. La tour Blanche qui donna son nom à l’ensemble du château, fut construite sur l’ordre de Guillaume le Conquérant en 1078 et fut considérée comme un symbole de l’oppression infligée à Londres par la classe dirigeante. Le château fut utilisé comme prison dès 1100. Il servait également de grand palais et de résidence royale.