Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Robert II d’Artois

samedi 2 juin 2012

Robert II d’Artois

Comte d’Artois en 1250-Seigneur de Domfront

Robert II naquit en Terre Sainte, fils posthume de Robert 1er, il devient comte d’Artois en 1250, seigneur de Domfront.

Robert avait vingt ans quand Louis IX fit sa seconde croisade. Le jeune prince, aussi désireux de venger son père que de combattre pour la croix, montra la plus grande impétuosité devant Carthage et dans toutes les approches des Sarrasins. Puis il prend part à l’expédition de Sicile organisée par Philippe III pour secourir Charles d’Anjou après les Vêpres Siciliennes de 1282.

Il fut nommé régent du royaume de Naples après la mort de son oncle Charles d’Anjou, alors que Charles II, son fils, était prisonnier dans un château de la Catalogne. Il passa ensuite en Sicile, fit le siège d’Agosta et s’en rendit maître en 1286.

De retour en France Robert, fut employé par Philippe le Bel dans ses guerres de Guyenne et de Flandre. Lors des troubles en Flandre à l’appel du roi, Robert accourut avec son armée d’Aquitaine, et se porta sur Furnes, tandis que le roi assiégeait Lille. 16 000 Flamands fondirent sur lui la pique basse ; il les mit en complète déroute ; mais son fils unique fut blessé mortellement à ses côtés. Furnes, Cassel, ouvrirent leurs portes. Mais la prise de possession de ces tumultueuses communes amena de terribles représailles. Bruges fit ses Vêpres siciliennes, où furent massacrés 3 000 Français.

Le comte d’Artois, chargé de châtier ces villes rebelles, passa la frontière avec une armée 7 500 cavaliers, 10 000 archers et 30 000 hommes de pied. Il marcha sur Courtrai, où campait l’armée des Flamands. On y comptait 20 000 hommes, appartenant pour la plupart aux corps de métiers. Ce fut un grand massacre plutôt qu’une bataille. Le comte d’Artois y fut tué le 11 juillet 1302, ainsi que le connétable, des maréchaux, le chancelier, 200 seigneurs des plus illustres, et 6 000 cavaliers.

Sa succession fut disputée entre sa fille Mahaut et son petit-fils Robert III.

Répondre à cet article