Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean Du Plan Carpin

jeudi 13 avril 2017 (Date de rédaction antérieure : 5 mai 2012).

Jean Du Plan Carpin (1182-1252)

Moine franciscain italien originaire de Pérouse [1], cet homme s’était acquis une réputation de diplomate lors des missions qu’il a mené en Saxe, en Pologne et en Hongrie. Il fut l’ambassadeur du pape Innocent IV auprès du descendant de Gensis Khan, en Mongolie, avec mission de s’en faire un allié.

Parti de Lyon, à dos d’âne, en 1245, il s’adjoignit en route Benoîst de Pologne, un moine qui connaissait les langues slaves. Tous 2 traversèrent l’Ukraine et s’enfoncèrent en Asie, dans l’empire des Steppes immenses. Ils arrivèrent enfin à Karakorum [2] où le Khân Guyuk les reçu sous sa tente impériale.

Plan Carpin lui remit le message du pape. Guyuk, homme de bonne volonté, interrogea : "Existe-t-il à Rome des gens qui connaissent le russe et le tartare ?" Le franciscain, gêné, lui avoua qu’il ne le pensait pas. Le Tartare demanda alors à Benoîst d’ajouter une traduction en latin aux réponses qu’il leur a faites. L’ambassade s’acheva sans résultat politique bien positif.

Elle fut pourtant riche d’enseignements car l’envoyé pontifical était apparemment un fin observateur, et il consigna par écrit ses expériences de voyage.

Sur ses carnets, il brossa des descriptions très précises des lieux qu’il traversait et des peuples qu’il rencontrait.

Ses carnets de voyage permirent de tordre le cou aux légendes absurdes et apportèrent une véritable connaissance sur les mœurs des Mongols, leurs religions et leurs coutumes. Ses écrits furent rassemblés dans le “speculum” de Vincent de Beauvais et connurent un grand succès et une grande diffusion. Il rentra à Lyon, en 1248 et mourut en 1252

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/ Plan Carpin

Notes

[1] Pérouse, en italien Perugia, est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom et capitale de la Région Ombrie. Pérouse se situe sur une acropole collinaire d’une altitude moyenne de 493 m autour de laquelle se développe le centre historique qui est en grande partie entourée par les murs étrusques et médiévaux. Au 9ème siècle elle devient une propriété des papes avec l’accord de Charlemagne et de Louis le Pieux. La cité continue toutefois pendant des siècles à mener une vie indépendante, guerroyant contre les cités et territoires voisins de Foligno, Assise, Spolète, Todi, Montepulciano... Les papes ont parfois trouvé asile dans les murs de Pérouse. L’administration papale y a aussi organisé les conclaves qui ont élu Honorius III en 1216, Honorius IV en 1285, Célestin V en 1294 et Clément V en 1305. Cependant Pérouse se montra toujours réticent à l’égard des papes. Ainsi, lors de la rébellion de Rienzo en 1347, la cité ombrienne envoya dix ambassadeurs au tribun romain et résista vigoureusement aux légats du pape venus la soumettre.

[2] Karakorum, est une ancienne ville mongole fondée en 1235 par Ögödei, capitale de l’empire jusqu’au choix par Kubilai Khan de Khanbalik (actuelle Pékin) vers 1260.