Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Philippe 1er

lundi 5 août 2013, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 20 novembre 2011).

Philippe 1er (1052-29 juillet 1108)

Roi de France (1060-1108)

Fils de Henri 1er et d’Anne de Kiev, il est sacré à Reims en 1059 et monte sur le trône l’année suivante, à l’âge de 7 ans.

Jusqu’en 1066, sa mère assurera la régence, ce sera d’ailleurs la première régence assurée par une reine.

En 1068, il conquiert le Gâtinais. En 1077, il fait la paix avec Guillaume le conquérant qui renonce à la conquête de la Bretagne qui entre temps, avait fait celle de l’Angleterre, grâce à la bataille de Hastings [1] en 1066.En 1081, il sera battu par un vassal en révolte. En 1082, il annexe le Vexin, puis Bourges en 1100.

Bien que son règne soit exceptionnellement long, il se distingue surtout par les démêlés qu’il a avec le Saint-Siège.

En 1091, il répudie sa première femme, Berthe de Hollande, dont il a 2 enfants, pour enlever au comte d’Anjou son épouse, Bertrade de Montfort. Circonvenant l’archevêque de Rouen, il réussit à faire bénir son mariage. Ce qui n’empêche pas le pape Urbain II d’excommunier [2] le roi en 1095, lors du concile de Clermont [3], et ainsi de l’écarter de la première croisade. Plusieurs fois frappé d’interdit, s’aliénant par cette sentence ses sujets, il du finalement s’humilier devant le pape Pascal II pour obtenir l’absolution en 1105. Monarque indolent, plus occupé de ses plaisirs que des affaires de l’Etat, il est le témoin passif de la conquête de l’Angleterre par Guillaume.

Déjà associé au trône, son fils, futur Louis VI, gouverne seul dès 1101. Il meurt dans son château de Melun, le 29 juillet 1108.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de terres contées /gouvernement/ France / PHILIPPE Ier et Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1017

Notes

[1] La bataille d’Hastings (parfois appelée bataille de Senlac) est une bataille qui eut lieu le 14 octobre 1066 à huit kilomètres au nord d’Hastings, dans la localité de Battle, dans le comté du Sussex de l’Est, dans le sud de l’Angleterre, qui opposa le dernier roi anglo-saxon du pays, Harold Godwinson, au duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, et qui consacra le début de la conquête de l’Angleterre par ce dernier.

[2] Censure par laquelle quelqu’un est retranché de la communion de l’Église catholique ou orthodoxe.

[3] *Le concile de Clermont aujourd’hui Clermont-Ferrand s’est tenu en Auvergne en 1095. Le pape Urbain II l’avait convoqué pour traiter des problèmes de discipline ecclésiastique, à la suite du concile de Plaisance qui s’était tenu six mois plus tôt, mais l’un des faits notables de ce concile est l’appel d’Urbain II à la noblesse de la chrétienté, lui demandant de lutter contre les Turcs qui menacent l’Empire byzantin et de délivrer les lieux saints occupés par les musulmans.