Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Bertrade de Montfort

vendredi 4 octobre 2019, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 18 novembre 2011).

Bertrade de Montfort (morte en 1117)

Fille de Simon 1er, épouse du comte d’Anjou [1] Foulque IV, elle quitte son mari pour épouser, en 1102, Philippe 1er, roi de France, sans que celui-ci rompe pour autant avec son épouse légitime, mère du futur Louis le Gros. Elle tente en vain de se débarrasser de Louis, afin de permettre aux 3 fils qu’elle a eus du roi d’accéder au trône.

A l’avènement de Louis le Gros, elle cherche à le renverser. Son complot ayant échoué, elle se décide à enterrer ses ambitions déçues au monastère de Fontevrault [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Les Favorites Royales / Les Maîtresses Légendaires/Bertrade de Montfort

Notes

[1] L’Anjou est une région historique et culturelle française, correspondant à l’ancienne province du même nom et dont la capitale est Angers. Bien que le duché ait disparu, le terme « Anjou » est toujours utilisé pour définir le territoire de Maine-et-Loire. Le logo du département reprend le terme « Anjou ». Le territoire de l’Anjou correspond à l’actuel département de Maine-et-Loire, ainsi qu’à plusieurs autres territoires intégrés dans diverses divisions administratives.

[2] L’abbaye de Fontevraud est une ancienne abbaye d’inspiration bénédictine, siège de l’ordre de Fontevraud, fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel et située à Fontevraud, près de Saumur en Anjou (actuel Maine-et-Loire). Site de 13 ha établi à la frontière angevine du Poitou et de la Touraine, elle est l’une des plus grandes cités monastiques d’Europe. Érigée dès sa fondation en monastère double dans l’esprit de la réforme grégorienne, l’abbaye de Fontevraud va s’attirer la protection des comtes d’Anjou puis de la dynastie des Plantagenêts qui en feront leur nécropole.