Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Bouchard II de Souabe

lundi 30 mars 2020 (Date de rédaction antérieure : 11 novembre 2011).

Bouchard II de Souabe (vers 883-926)

Duc de Souabe et Rhétie de 917 à 926

Fils de Bouchard 1er et de Liutgarde de Saxe. Il prit part aux premières guerres de Souabe [1].

Il fonda le monastère de Saint-Margarethen à Waldkirch [2] afin d’étendre l’influence de sa famille en Rhénanie [3].

Au moment de l’arrestation de son père et son exécution pour haute trahison en 911, lui et sa femme, Regelinda, fille du comte Eberhard 1er de Zürich, partirent pour l’Italie. Aux alentours de 913, il revint de son exil et prit le contrôle sur la propriété de son père.

En 915, il se joignit aux rangs d’Erchanger et Arnulf 1er de Bavière dans la bataille contre les Magyars [4]. Ensuite avec Erchanger il se retournèrent contre le roiConrad 1er et à la bataille de Wahlwies dans le Hegau [5], le vainquit. Erchanger se proclama duc.

Après qu’Erchanger fut exécuté le 21 janvier 917, il récupéra alors toutes ses terres et fut reconnu légitimement comme duc. En 919, le roi Rodolphe II de Haute Bourgogne s’empara de Zürich [6] et envahit la région de Constance [7] qui était alors le centre et la capitale du duché de Souabe. À Winterthour [8] cependant Rodolphe fut battu par Bouchard qui consolida le duché et força le roi à revendiquer ses propres terres. La même année, il reconnut le nouveau roi des Romains, Henri 1er, également duc de Saxe [9]. Henri donna alternativement pour Bouchard le droit de taxation et d’investiture des évêques et abbés au sein de son duché.

En 922, il marie sa fille Berthe à Rodolphe et insiste sur la paix des 3 années précédentes. Il accompagne alors Rodolphe en Italie quand celui-ci fut couronné par des rivaux de Bérenger 1er.

En 924, l’empereur meurt et Hugues d’Arles est choisi par ses partisans pour s’opposer à Rodolphe. Bouchard attaque la ville de Novare [10], défendue par les troupes de Lambert, l’archevêque de Milan ou il mourra. Sa veuve, Regelinda se remaria au successeur de Bouchard, Hermann 1er .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Burchard II de Souabe/ Portail de l’Allemagne/ Portail de l’Alsace/ Catégories : Duc de Souabe

Notes

[1] La Souabe est une région historique d’Allemagne. Au haut Moyen Âge, le royaume d’Alémanie regroupait de nombreux petits royaumes sur le territoire des Alamans. Ceux-ci sont soumis par les Francs sous Clovis 1er et Théodebert 1er. À partir du début du 6ème siècle, l’Alémanie est un duché sous le contrôle des Francs, jusqu’à ce qu’il soit dissous en 746 en raison du Massacre de Cannstatt. En 829, le royaume de la Souabe se forme sur le même territoire, qui est attribué à Louis II le Germanique et donc à la Francie orientale dans le traité de Verdun en 843. Après la réforme des comtés dans la Francie orientale, le Duché de Souabe est alors formé en 915 ; il s’étendait alors des Vosges dans l’ouest jusqu’au Lech dans l’est et à Chiavenna, aujourd’hui en Italie, dans le sud

[2] Waldkirch est une ville allemande située dans le Bade-Wurtemberg, à environ 10 km à l’est de Emmendingen et à 16 km au nord-est de Fribourg-en-Brisgau. La ville est connue pour ses fabricants d’orgues mécaniques ainsi que pour la taille des pierres précieuses.

[3] La Rhénanie est une région de l’ouest de l’Allemagne, qui doit son nom au Rhin, qui la traverse. Elle regroupe les territoires principalement situés sur la rive gauche du Rhin.

[4] Les Magyars ou Hongrois sont à l’origine un groupe ethno-linguistique finno-ougrien originaire d’Asie centrale et dont les migrations successives, d’abord vers l’Oural, ensuite vers la mer Noire (pays d’Etelköz, l’actuelle Ukraine) ont finalement abouti à la création du « pays magyar » (Magyarország), c’est-à-dire la Hongrie. Des débats historiographiques récurrents évoquent l’existence de « Magyars orientaux » (keleti Magyarok) dans le Caucase et en Asie centrale. De nos jours, le qualificatif « magyar » est souvent utilisé comme un ethnonyme, pour désigner la catégorie ethnique dans son sens historique (avant la création de l’État hongrois) ou dans son sens socio-culturel, pour désigner les Magyars d’outre-frontières, à savoir les minorités de langue hongroise dans les pays frontaliers de la Hongrie. En hongrois, le qualificatif magyar est également utilisé dans un sens politique, pour désigner tout ce qui est relatif à la Hongrie comme État-nation moderne et par extension tous les citoyens hongrois, quelles que soient leurs origines socio-culturelles.

[5] L’Hegau est une chaîne volcanique du sud du Bade-Wurtemberg qui se dresse entre le lac de Constance à l’est, le Rhin Supérieur au sud, le Danube au nord et la chaîne des Randen, extrémité sud-ouest du Jura souabe (Canton de Schaffhouse) à l’ouest.

[6] Zurich est une cité alémanique de Suisse, capitale du canton de Zurich. Même si l’allemand est la langue officielle, les Zurichois parlent le Züritüütsch, un dialecte de l’alémanique qui emprunte d’ailleurs certains termes à d’autres langues en plus de l’allemand dont le français, l’italien, ou encore l’anglais. En 853, Louis le Germanique fit installer un couvent de femmes à Zurich, lui octroyant de nombreux droits, et y plaçant sa fille Hildegarde. Sur le site de l’actuelle Fraumünster, le couvent, le château de Lindenhof, servirent à montrer aux Alamans que Louis II comptait garder ce territoire contre les invasions. À partir des 9ème et 10ème siècles, la ville commença à s’étendre plus rapidement et fut reconnue comme une civitas. L’importance du palatinat étant en constante augmentation, son influence augmenta de même, ainsi en 940, des reliques et des livres hongrois furent entreposés à Zurich depuis le couvent de Disentis. Aux 11ème et 12ème siècles, Zurich prit encore de l’importance par l’augmentation rapide de la population et par son influence, sous la direction des Ottoniens et des Francs Saliens.

[7] Constance est une ville d’Allemagne, située dans le sud du Land de Bade-Wurtemberg. Son centre historique est enclavé sur la rive méridionale du lac de Constance

[8] Winterthour ou Winterthur est une ville de Suisse située à environ 25 km à l’est de Zurich. Sixième ville plus importante de Suisse, elle se situe dans le canton de Zurich. Vers 1170, le comte Hartmann III de Kybourg établit un marché au carrefour des routes de Bâle à Saint-Gall et de Zurich à Schaffhouse. Il en est fait mention pour la première fois dans un document de 1180. Jusqu’en 1204, la ville appartient aux comtes de Kybourg.

[9] Le duché de Saxe était un des cinq duchés ethniques germaniques de la Francie orientale, fondé au 9ème siècle. Ce duché médiéval couvrait le nord du royaume de Germanie, s’étendant sur le territoire des tribus saxonnes entre les rives du Rhin inférieur et l’Elbe. Les domaines de la Saxe primitive ont été conquis par les forces de Charlemagne dans la guerre des Saxons jusqu’en 804 et progressivement intégrés à l’Empire carolingien. La Saxe médiévale englobait à peu près le territoire de l’État allemand contemporain de Basse-Saxe et les régions voisines. C’est en cela que se distingue l’ancien duché du Land de Saxe actuel.

[10] Novare est une ville italienne, située dans la province de même nom, dans la région Piémont, région de la plaine du Pô, dans le nord-ouest de l’Italie.