Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Guillaume II le Jeune

dimanche 4 août 2013

Guillaume II le Jeune (mort en 926)

Duc d’Aquitaine et comte d’Auvergne de 918 à sa mort

Fils du comte de Carcassonne et d’Ava, fille du comte de Toulouse Bernard Plantevelue. Après la mort de son oncle Guillaume le Pieux, il lui succède comme duc d’Aquitaine et comte d’Auvergne.

Guillaume le Jeune perd le Berry dès 919 au profit des Robertiens Raoul et Robert. Il conserve le Mâconnais et le Lyonnais. Menacé à l’Ouest, il se tourne vers le comte de Toulouse Raymond et lui laisse la Gothie pour sceller leur alliance.

Après la déposition de Charles le Simple en 923 au profit de Robert, puis de Raoul de Bourgogne, Guillaume et Raymond prennent le parti du Carolingien face aux Robertiens et aux Bourguignons qui font peser une menace directe sur le nord de l’Aquitaine. Une expédition de Raoul jusqu’à la Loire au début de 924 se solde par un compromis à l’avantage de Guillaume, qui obtient la restitution du Berry en échange de sa fidélité lors de l’entrevue d’Encize.

2 ans plus tard Guillaume profite des déboires de Raoul contre les Normands et les Hongrois pour se révolter et réclamer le retour de Charles le Simple. À la tête d’une armée Franco bourguignonne, Raoul, accompagné d’Herbert de Vermandois, marche sur Nevers défendue par le frère du duc d’Aquitaine Acfred, il se borne à recevoir des otages puis passe la Loire contre Guillaume d’Aquitaine, sans succès.

Il meurt à la fin de l’année et son frère Acfred, devenu duc d’Aquitaine, reprend sa révolte jusqu’à sa mort en octobre 927.

P.-S.

Source : Christian Lauranson-Rosaz, Les Guilhelmides : une famille de l’aristocratie d’empire carolingienne dans le midi de la Gaule (VIIIe-Xe siècles) Colloque « Entre histoire et épopée. Les Guillaume d’Orange (IXe-XIIIe siècles) », Toulouse, 14 et 15 octobre 2004.