Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Lothaire Roi de France (941-986)

Lothaire Roi de France (941-986)

jeudi 16 juillet 2015 (Date de rédaction antérieure : 26 octobre 2011).

Lothaire (941-986)

Roi de France de 954 à 986)

Lothaire Roi de France de 954 à 986

Fils et successeur de Louis IV d’Outremer, surnommé ainsi parce qu’il s’était réfugié en Angleterre sous les règnes de Robert 1er et de Raoul, qui avaient déposé son père, Charles le Simple. Quand Louis IV meurt en 954, il laisse un jeune héritier de 13 ans et un royaume dont le pouvoir effectif est aux mains du puissant Hugues le Grand, qui a été fait duc de France, de Bourgogne et d’Aquitaine.

Pour monter sur le trône le 12 novembre 954, il doit confirmer l’autorité ducale d’Hugues et subir la tutelle de ce dernier jusqu’à sa mort. Jeune souverain de valeur, il rêve de rétablir l’ancienne puissance royale. Les enfants d’Hugues sont petits encore et cette puissante famille, que l’on nomme les Robertiens, rivale depuis des décennies de la dynastie carolingienne, observe une attitude de neutralité. Pendant quelques années encore, il est soumis à la régence de sa mère, une princesse saxonne, sœur de la veuve d’Hugues le Grand et du roi Otton de Germanie, qui essaie de maintenir une politique d’équilibre entre Lothaire et son cousin par alliance, Hugues Capet.

Durant cette période, la France est dans l’orbite de la Germanie, nouvelle force impériale. Mais, à la mort de sa mère en 969, les liens étroits que Lothaire entretenait avec sa famille allemande se relâchent.

La crise éclate en 978. Il décide de mettre la main sur la Lorraine. S’ensuivent 2 années de guerre avec le nouveau roi empereur Otton II sans résultat. En 983, une nouvelle tentative d’invasion de la Lorraine tourne court.

Néanmoins il prend la précaution de faire sacrer son fils, Louis V, dès 979. Il meurt le 2 mars 986.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Stéphane Lecouteux, Une reconstitution hypothétique du cheminement des Annales de Flodoard, depuis Reims jusqu’à Fécamp,‎ 2004/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 813