Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri de Babenberg

vendredi 24 avril 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 13 octobre 2011).

Henri de Babenberg

Marquis de Neustrie

Les différents royaume au 7 et 8ème siècleNoble franc de la famille des Popponides [1], installé en Francie orientale [2]. Il vivait dans l’entourage de l’empereur Charles III le Gros, qui reconstitua l’Empire de Charlemagne sous son autorité en 885, de sorte qu’à la mort de Ragenold, marquis de Neustrie [3], ce fut à lui que l’empereur confia la marche devenue vacante, à charge pour ce dernier de la défendre contre les incursions normandes. À l’époque, il y avait 2 marches de Neustrie, l’une bordant la Normandie, l’autre la Bretagne. C’est la première qu’il se vit confier.

En 886, il se porta au secours de Paris assiégée par les Normands, mais fut malheureusement tué lors des combats, Charles le Gros se retira, laissant les Vikings piller la Bourgogne, et Paris ne fut sauvée que par la défense organisée par l’évêque Gauzlin , et où s’illustra le comte Eudes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Henri de Babenberg/ Portail de l’Allemagne/ Marquis de Neustrie

Notes

[1] Les Popponides ou Popponiens sont une famille franque peut-être issue des Robertiens et ainsi nommée en raison de la fréquence en son sein du prénom Poppon. Elle serait issue du Robertien Cancor, fils de Robert 1er de Hesbaye. Contrairement aux autres branches de la famille des Robertiens, les Popponides feront souche en Allemagne.

[2] La Germanie (Germania Magna) est le nom donné, dans l’Antiquité, à la région d’Europe centrale et septentrionale séparée du monde romain par le Rhin et le Danube et s’étendant approximativement, à l’est, jusqu’à la Vistule. Au 6ème/8ème siècle les Francs imposent peu à peu leur domination aux autres peuples germains. Cette période de Germanie franque prendra fin au début du Moyen Âge, lors du démantèlement de l’Empire carolingien. La Francie orientale née de cette scission sera souvent appelée Royaume de Germanie

[3] En 861, Charles le Chauve créa deux marches en Neustrie, afin de défendre cette région contre une double menace représentée par les Bretons et par les Vikings. La marche de Neustrie, créée pour la défense contre les Bretons est désignée par "marche bretonne" et celle contre les Normands par "marche normande". Ces appellations ne sont en rien contemporaines, les deux marches ayant été désignées sous le terme générique de "marche de Neustrie".