Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Ragenold ou Raino de Neustrie

Ragenold ou Raino de Neustrie

mardi 3 juin 2014, par ljallamion

Ragenold ou Raino de Neustrie (mort en 885)

Comte d’Herbauges de 852 à 885-Comte du Maine et marquis de Neustrie de 878 à 885

Blason comte du Maine sous Ragenold

Il pourrait être le fils du comte Renaud d’Herbauges .

En 852, il bat les Normands à la bataille de Brillac avec le comte de Poitiers.

Lorsque Charles le Chauve crée en 861 les marches de Neustrie [1] et en confie une à Adalard le Sénéchal , il s’allie avec ses parents rorgonides au roi Salomon de Bretagne , et se révolte. Ils ne firent leur soumission qu’en 865, quand le roi retira la marche de Neustrie à Adalard pour la confier au Rorgonide Gauzfrid du Maine . En 878, à la mort de Gauzfrid, ce fut à Ragenold que le roi confia cette marche de Neustrie, ainsi que le comté du Maine, les fils de Gauzfrid étant trop jeune pour succéder à leur père.

Le 25 juillet 885, les Normands pillèrent la ville de Rouen. Ragenold se porta au secours de la ville, surprit les Normands occupés à piller, mais fut tué au cours de l’engagement.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Ragenold de Neustrie/ Portail du Haut Moyen Âge/ marquis de Neustrie

Notes

[1] La marche de Neustrie, créée pour la défense contre les Bretons est désignée par "marche bretonne" et celle contre les Normands par "marche normande". Ces appellations ne sont en rien contemporaines, les deux marches ayant été désignées sous le terme générique de "marche de Neustrie". La "marche bretonne" confiée en 861 à Robert le Fort, comprenait la Touraine, l’Anjou et le Maine, ce dernier ayant à l’époque perdu sa capitale, Le Mans, et les territoires alentours, érigés en apanage, le duché du Mans. La "marche normande", qui s’étendait depuis la région du Mans en Basse Normandie jusqu’à la Seine, échoit à Adalard le Sénéchal et à ses parents Udo et Bérenger, fils du comte Gebhard.