Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pwyll

samedi 26 novembre 2022, par ljallamion

Pwyll

Personnage de la mythologie celtique brittonique

Il apparaît notamment dans le premier conte des Mabinogion [1] gallois, qui a pour titre “Pwyll, prince de Dyved”.

Lors d’une chasse à Glynn Cuch, Pwyll prince de Dyved [2], se dispute la dépouille d’un cerf avec un autre chasseur, qui n’est autre que Arawn , roi d’Annwvyn [3].

Pour s’être indûment approprié le gibier, il accepte de réparer et Arawn propose qu’ils échangent leurs royaumes et identités pour une année, au terme de laquelle Pwyll devra se battre contre Havgan, un ennemi d’Arawn.

Pwyll se rend à la résidence d’Arawn, sous son apparence. Après le repas du soir, il couche avec la reine, mais il ne la touche pas et ne la touchera pas durant son séjour. L’année passe dans les chasses, les concerts, les banquets, l’amitié et la conversation avec sa compagnie, jusqu’au soir fixé.

Au jour dit, il va se battre contre Havgan et le tue du premier coup et Pwyll reçoit l’hommage des guerriers et règne sur les 2 royaumes, il est surnommé le prince d’Annwvyn. Puis, il se rend à Glynn Cuch et y retrouve Arawn. Ils reprennent leurs identités et aspects respectifs. Pwyll retourne en Dyved ou on le rassure sur la façon dont son royaume a été administré en son absence et raconte la vérité aux nobles.

Après un festin, Pwyll s’assoit sur un tertre nommé “Gorsedd Arberth”, réputé pour ses sortilèges et situé près de sa résidence. Une cavalière passe d’un pas lent et régulier. Il demande qu’on envoie quelqu’un lui demander qui elle est, mais l’homme à pied ne parvient pas à la rattraper. On tente vainement de la rejoindre à cheval, mais la cavalière s’éloigne sans que sa monture ait changé d’allure. Au troisième jour, Pwyll lui-même se lance à la poursuite et, ne pouvant lui non plus la rejoindre, il l’appelle et elle s’arrête immédiatement.

Elle s’appelle Rhiannon, fille d’Eveydd le Vieux. Elle explique qu’elle est venue pour le rencontrer, car elle l’aime et souhaite l’épouser, mais qu’on veut la marier contre son gré. Pwyll, conquis par sa beauté, accepte la demande et le mariage est fixé dans un an, à la cour d’Eveydd.

Pendant le banquet de mariage l’année suivante, un homme fait une requête à Pwyll, que celui-ci accepte d’avance. Pwyll doit lui donner sa future épouse et les provisions pour les noces. Il s’agit de Gwawl, à qui Rhiannon avait été promise et qu’elle avait éconduit. Ne pouvant revenir sur son accord, Rhiannon imagine un stratagème pour se dérober.

Le jour venu, Pwyll, muni d’un sac magique, arrive avec 100 cavaliers. Il entre habillé comme un mendiant et demande que l’on remplisse le sac de nourriture. Le sac magique ne peut se remplir et Pwyll demande à Gwawl de tasser la nourriture avec son pied et il le met dans le sac, qu’il ferme avec les lacets. Pwyll sonne du cor pour faire venir ses chevaliers et tous frappent le sac. Gwawl demande grâce et Pwyll rentre en Dyved avec Rhiannon. Son règne est caractérisé par l’équité, la justice et la générosité.

N’ayant pas d’héritier après 3 ans, certains demandent à Pwyll qu’il répudie Rhiannon et prenne une autre femme. Il demande un délai d’un an. Avant que l’an ne soit passé, naît un garçon. Mais la nuit même, le nouveau-né est enlevé et les six femmes, chargées de le garder et qui se sont endormies, accusent Rhiannon d’infanticide.

Rhiannon est condamnée à rester 7 ans dans la cour d’Arberth, assise à l’entrée du château, à raconter son histoire aux passants et à leur proposer de les amener dans la cour sur son dos.

Dans le même temps, Teirnon Twrv Vliant , seigneur de Gwent-Is-Coed, avait une jument qui poulinait chaque année le 1er mai, mais invariablement le poulain disparaissait. La nuit venue, il surveille la jument qui met bas et voit une griffe passer par la fenêtre pour prendre le poulain ; d’un coup d’épée il coupe la griffe et sort de la pièce mais ne peut voir ce qui se passe à cause de l’obscurité. Quand il rentre, il trouve un enfant qu’il donne à sa femme et qu’on baptise sous le nom de Gwri Wallt Euryn. L’enfant grandit plus vite que la normale, à l’âge de 1 an il en parait 3. Le poulain est donné à l’enfant quand il a 4 ans.

Teirnon a vent de l’infortune de Rhiannon et comprend que l’enfant est le fils de Pwyll. Avec sa femme, ils se rendent à Arberth pour restituer l’enfant. Ils rencontrent Rhiannon qui leur propose de les porter sur son dos jusqu’à la cour, ce qu’ils refusent. À la fin du banquet auquel ils ont été invités, Teirnon raconte son histoire et présente son fils à Rhiannon. On décide de l’appeler Pryderi . En récompense Teirnon garde son fils adoptif en fosterage [4] avec tous les honneurs y afférant.

À la mort de Pwyll, Pryderi lui succède et agrandit le royaume.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Pwyll/ Portail du monde celtique/ Portail du pays de Galles/ Catégorie  : Mythologie celtique galloise

Notes

[1] Les Mabinogion ou les Quatre Branches du Mabinogi sont quatre récits médiévaux, écrits en moyen gallois (gallois du 12ème siècle au 16ème siècle), qui font référence à la mythologie celtique de l’Antiquité. Traditionnellement s’y ajoutent d’autres contes relevant de la légende arthurienne. Le mot Mabinogion est le pluriel de Mabinogi.

[2] Le Dyfed est un comté préservé du pays de Galles. Érigé en zone de gouvernement local le 1er avril 1974 par le Local Government Act 1972, il conserve ce statut jusqu’au 31 mars 1996, date de son abolition par le Local Government (Wales) Act 1994. Toutefois, doté du statut de comté préservé depuis le 1er avril 1996 au sens de cette même loi, il garde un rôle essentiellement cérémoniel en tant que shrievalty et zone de lieutenance.

[3] l’Autre Monde celtique, dans les textes gallois

[4] Le fosterage, également appelé confiage par certains auteurs, est une pratique sociale consistant à confier durablement un enfant à un membre de la parentèle pour son éducation.