Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Cossus Cornelius Lentulus (consul en 60)

Cossus Cornelius Lentulus (consul en 60)

vendredi 8 juillet 2022, par ljallamion

Cossus Cornelius Lentulus (consul en 60)

Sénateur romain

emblème consul Lentulus appartenait à une branche des Cornelii [1] qui avait souffert sous les prédécesseurs de Néron.

Son oncle Gnaeus Cornelius Lentulus Gaetulicus , consul 27, avait été exécuté pour son rôle dans une tentative ratée de renverser Caligula.

Bien que son cousin Gnaeus Cornelius Lentulus Gaetulicus fût consul suffect [2] en 55, Lentulus fut le premier membre de sa famille depuis plus de 30 ans à être consul ordinaire, un honneur encore plus élevé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Cossus Cornelius Lentulus (consul 60)/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Les Cornelii ou gens Cornelia constituent l’une des familles patriciennes les plus importantes de l’histoire romaine et ont, de loin, revêtu plus de magistratures que n’importe quelle autre gens. Ils se classent en majorité dans le camp conservateur mais certains d’entre eux ont épousé la cause populaire, soit par conviction, soit par opportunisme. Ses membres les plus illustres sont Aulus Cornelius Cossus, Scipion l’Africain, Scipion Émilien, Sylla et Cinna. Le premier Cornelius à revêtir le consulat est Servius Cornelius Maluginensis Cossus, consul en 485 av. jc. La gens disparaît des Fastes consulaires après 178 et le consulat de Servius Cornelius Scipio Salvidienus Orfitus.

[2] Parfois, un consul décède ou démissionne avant la fin de son mandat de douze mois. Le consul restant rétablit la collégialité par l’élection intermédiaire si le délai restant le permet ou par la désignation directe d’un consul suffectus (du participe passé du verbe sufficere, « remplacer »). Ce consul entre en fonction immédiatement, il a les mêmes privilèges et les mêmes pouvoirs que le consul remplacé mais il n’est en charge que pour la durée du mandat qui reste à couvrir. Enfin, le consul suffect ne donne pas son nom à l’année, à l’inverse du consul dit ordinaire.