Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Callippe de Cyzique

mardi 5 juillet 2022, par ljallamion

Callippe de Cyzique

Astronome grec du 4ème siècle av. jc

Natif de Cyzique [1], il fut disciple de Kidenas ou Kidinnu , et à Athènes [2], d’Eudoxe de Cnide et d’Aristote ; il partageait avec eux l’idée que les saisons étaient le produit de la révolution zodiacale du Soleil, constituée par son déplacement d’est en ouest.

Il entreprit de compléter le modèle astronomique des sphères homocentriques établi par Eudoxe, système qui ne sauvait pas de nombreux phénomènes, en rajoutant deux sphères à la Lune et au Soleil et une sphère à Vénus, Mercure et Mars. Il aboutit, au total, à 34 sphères, une pour l’ensemble des étoiles, cinq pour la Lune, le Soleil, Mercure, Vénus et Mars et quatre pour chacune des deux autres planètes, Jupiter et Saturne. C’est le modèle astronomique retenu par Aristote dans “Métaphysique”, qui le complète, néanmoins, par onze sphères compensatrices de façon qu’il n’y ait pas de vide entre les groupes de sphères et que toutes des sphères soit entraînées par le seul mouvement de la sphère portant les étoiles.

Callippe fut le premier à mettre en évidence l’inégalité de la longueur des saisons, et pour expliquer ce phénomène, il suggéra que le Soleil devait se déplacer à des vitesses variables tout au long de l’année ; ce qui contrevient au principe du mouvement uniforme posé par Aristote.

Il inventa, vers 331 av.jc, un cycle lunaire-solaire de 76 ans, qu’il substitua au cycle de 19 ans ou Nombre d’or [3], imaginé par Méton , afin de ramener avec plus d’exactitude les mêmes positions du Soleil et de la Lune.

Pour Méton, en 76 ans, il y avait 440 mois creux de 29 jours et 500 mois pleins de 30 jours. Callippe adopta 441 mois creux et 499 mois pleins, ce qui eut pour effet de réduire le cycle d’une journée. Le nouveau cycle était donc constitué de : 441×29 + 499×30 = 27 759 jours, soit une année de : 27 759/76 = 365,25 jours.

Ce cycle, qui commença le 28 juin 330 av. jc, porte le nom de période calippique. Adopté par les Athéniens, puis par les Macédoniens [4], il pénétra avec eux en Asie, et remplaça le cycle solaire des Chaldéens [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Pierre Pellegrin (dir.) (trad. du grec ancien), Aristote : Œuvres complètes, Paris, Éditions Flammarion, 2014, 2923 p. (ISBN 978-2-08-127316-0)

Notes

[1] Cyzique était une cité grecque de Mysie, sur la Propontide (l’actuelle mer de Marmara).

[2] Athènes est l’une des plus anciennes villes au monde, avec une présence humaine attestée dès le Néolithique. Fondée vers 800 av. jc autour de la colline de l’Acropole par le héros Thésée, selon la légende, la cité domine la Grèce au cours du 1er millénaire av. jc. Elle connaît son âge d’or au 5ème siècle av. jc, sous la domination du stratège Périclès

[3] En astronomie et dans l’établissement des calendriers, le cycle de Méton ou cycle métonique est un commun multiple approximatif des périodes orbitales de la Terre et de la Lune. C’est par définition la durée de 235 lunaisons, qui surpassent 19 années tropiques de seulement une heure 27 minutes et 33 secondes. Ainsi, au bout de 19 ans, les mêmes dates de l’année correspondent presque aux mêmes phases de la Lune. Après 312,5 années tropiques, la différence cumulée s’élève à un jour complet.

[4] Le royaume de Macédoine est un État antique situé au nord de la Grèce correspondant aujourd’hui principalement à la Macédoine grecque. Il est centré sur la partie nord-est de la péninsule grecque, bordé par l’Épire à l’ouest, la Péonie au nord, la Thrace à l’est et la Thessalie au sud. Royaume périphérique de la Grèce aux époques archaïque et classique, il devient l’État dominant du monde grec durant l’époque hellénistique. L’existence du royaume est attestée au tout début du 7ème siècle av. jc avec à sa tête la dynastie des Argéades. Il connaît un formidable essor sous le règne de Philippe II qui étend sa domination sur la Grèce continentale en évinçant Athènes et la ligue chalcidienne pour ensuite fonder la Ligue de Corinthe. Son fils Alexandre le Grand est à l’origine de la conquête de l’immense empire perse et de l’expansion de l’hellénisme en Asie à la fin du 4ème siècle av. jc. Après sa mort, la Macédoine passe brièvement sous la tutelle des Antipatrides dans le contexte des guerres des diadoques. En 277, la royauté échoit à Antigone II Gonatas qui installe la dynastie des Antigonides qui règne jusqu’en 168, date à laquelle la Macédoine est conquise par les Romains. En 146 la Macédoine devient une province romaine.

[5] C’est aux Chaldéens, anciens habitants de l’Irak actuel, que l’on doit la première mesure du temps ( à partir du 3ème millénaire av. jc). L’unité principale, l’année, correspondait à peu près à la durée d’une rotation de la Terre autour du Soleil. Elle était divisée en autant de mois que de rotations de la Lune autour de la Terre.