Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Farquhar Mac Taggart

mardi 15 février 2022, par ljallamion

Farquhar Mac Taggart (mort vers 1251)

Noble écossais-Fondateur de la lignée des comtes de Ross

Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230.Lorsqu’au début de l’été 1215 Domnall Ban MacWilliam et Kenneth mac Heth les représentants des familles Meic Uilleim [1] et MacHeth [2], qui prétendaient respectivement au trône du royaume d’Ecosse et au contrôle du comté de Ross [3], envahissent le nord de l’Écosse en venant de l’ouest. Ils sont combattus par une troupe commandée par Farquhar Mactaggart ou Mac Taggart.

Farquhard est probablement originaire de l’est du Ross et comme les autres chefs locaux il a sans doute vue avec hostilité l’intervention de prétendants venant de l’ouest, alors que la suzeraineté des rois d’Écosse ne s’exerçait que de manière peu contraignante dans le nord de leur royaume, contrairement à ce que serait celle de seigneurs soutenus par des alliées irlandais

Le 15 juin 1215 Farquhar se présente au jeune roi Alexandre II d’Écosse avec les têtes coupées de ses ennemis, il en est récompensé par la chevalerie. En 1221 Alexandre II vient à Inverness [4], et peu après il promeut Farquhar comte de Ross, le premier d’une longue lignée.

En juillet 1235 Farquhar justifie le bien fondé de son élévation au titre comtal en participant à la campagne d’Alexandre II au Galloway [5], son arrivée inopinée permet de retourner la situation d’un combat mal engagé en faveur du roi.

Ferquard conserve ensuite des liens étroits avec le Galloway et les Iles de l’Ouest de l’Écosse. Au cours de la décennie 1220 il fonde un monastère pour des moines Prémontrés [6] ; l’abbaye de Fearn avec des chanoines venant de Whithorn [7], pendant qu’en 1223 sa fille Christina épouse Óláf, qui deviendra roi de l’Île de Man [8], et qu’il assiste ensuite lors de combat contre ses ennemis à Skye [9]. Il apparaît également à la cour royale, comme témoin lors du traité d’York en 1237 et souscripteur de la copie du traité anglo-écossais de 1244 qui est envoyé au pape pour confirmation.

Farquhar meurt vers 1251, et est inhumé à Fearn [10]. Son étroite association avec le pouvoir royal qui a favorisé sa remarquable carrière apparaît clairement dans le fait que ses deux fils nés d’une mère anonyme, reçoivent les noms de William et de Malcolm, sans aucun doute en référence aux 2 rois d’Écosse de la fin du 12ème siècle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Richard Oram Domination and Lordship Scotland 1070-1230 Edinburgh University Press (Edinburgh 2011) (ISBN 9780748614974).

Notes

[1] Les Meic Uilleim ou MacWilliam forment une famille gaélique descendant de William fitz Duncan, petit-fils de Malcolm III d’Écosse. Ils sont exclus de la succession au trône par le fils de Malcolm, David 1er d’Écosse, au 12ème siècle et fomentent plusieurs rebellions pour revendiquer leur droit sur le Moray voire sur toute l’Écosse.

[2] Les MacHeth étaient une famille gaélique qui a organisé plusieurs rebellions face aux rois écossais-normands qui régnaient sur l’Écosse au 12ème et 13ème siècle. On connaît mal leurs origines.

[3] Initialement le comté de Ross, dont le nom signifie en gaélique « cap », correspondait au territoire de l’est du Ross actuel, limité par le Dornoch Firth et le Cromarty Firth. Il comprenait les paroisses de Kiltearn (c’est-à-dire la moderne Evanton) et Alness. Le premier personnage connu portant le titre de mormaer ou comte de Ross est le rebelle MacHeth

[4] Inverness est le centre administratif du council area du Highland, et était auparavant la capitale du comté de Inverness-shire et de l’ancienne région du Highland (ainsi que du district d’Inverness au sein de cette région). Elle est, du manière plus générale, la plus grande ville et le pôle d’attraction de toute la région des Highlands. La ville, qui a le statut de Cité, s’est autoproclamée capitale des Highlands. Inverness est située à l’embouchure de la rivière Ness, au nord-est de l’Écosse.

[5] Sous royaume de l’Ecosse, le Galloway désigne aujourd’hui l’ancien comté de Wigtownshire (délimité par la côte à l’ouest, les collines de Galloway au nord, et le fleuve Cree à l’est) et la Stewartry of Kirkcudbright (qui s’étend du Nith au Cree, et est limité également par les collines de Galloway au Nord) dans le sud-ouest de l’Écosse, mais dont la taille a beaucoup varié au cours de l’Histoire.

[6] L’ordre des chanoines réguliers de Prémontré, appelé couramment prémontrés, plus rarement norbertins, est un ordre canonial catholique fondé par saint Norbert de Xanten au début du xiie siècle

[7] Whithorn est un village et un ancien burgh royal de Dumfries and Galloway, en Écosse, principal lieu de pèlerinage du pays jusqu’à l’interdiction du catholicisme.

[8] L’île de Man, est un territoire formé d’une île principale et de quelques îlots situés en mer d’Irlande, au centre des îles Britanniques. L’île de Man forme une dépendance de la Couronne britannique, c’est-à-dire que l’île n’appartient ni au Royaume-Uni ni à l’Union européenne mais relève directement de la propriété du souverain britannique, actuellement la reine Élisabeth II, qui agit en qualité de « seigneur de Man ». Ce statut n’en fait pas un État reconnu indépendant, mais l’île dispose d’une large autonomie politique et économique. L’île de Man est une terre celte depuis la protohistoire, puis devient un royaume viking au Moyen Âge, soumis à l’influence anglo-saxonne. Les dominateurs scandinaves y ont fondé un système politique basé sur le principe des « citoyens libres » et s’organisant autour du Tynwald qui serait le plus ancien parlement en fonctionnement continu du monde.

[9] Skye est l’île la plus vaste et la plus au nord de l’archipel des Hébrides intérieures en Écosse. Skye se situe dans la mer des Hébrides et fait partie du Council area de Highland.

[10] Fearn est un village d’Écosse dans le Easter Ross à 8 km au sud-sud-est de Tain. Le premier comte de Ross y fonde en 1230 une abbaye de nos jours en ruine.