Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Guillaume de Clèves dit le Riche

Guillaume de Clèves dit le Riche

vendredi 21 janvier 2022, par ljallamion

Guillaume de Clèves dit le Riche (1516-1592)

Duc de Gueldre-Comte de Zutphen de 1538 à 1543-Duc de Clèves-Comte de la Marck de 1539 à 1592-Duc de Juliers, de Berg-Comte de Ravensberg de 1543 à 1592

Fils de Jean III , duc de Clèves [1], de Berg [2], comte de la Marck [3] et de Ravensberg [4] et de Marie , duchesse de Juliers [5].

En 1539, il reçut de l’empereur le duché de Gueldre [6] et le comté de Zutphen [7], mais les rendit à l’empereur en 1543, par le Traité de Venloo [8]. Le Gueldre et le Zutphen furent alors incorporés aux Pays-Bas espagnols [9].

Il eut une cour brillante et y invita des humanistes, comme Érasme, Jean Wier , le cartographe Gérard Mercator et le savant Étienne Vinand dit Pighius et des réformés. Des fêtes particulièrement fastueuses y furent données.

Guillaume épouse, en premières noces, le 13 juillet 1541, Jeanne d’Albret fille d’Henri II de Navarre et de Marguerite d’Angoulême et nièce du roi de France François 1er. Le mariage est annulé en 1546. Par la suite Jeanne d’Albret épousera, en 1548, Antoine de Bourbon ; cette union donnera naissance au futur Henri IV.

Il se remarie, à Ratisbonne [10], le 18 juillet 1546, avec Marie d’Autriche archiduchesse d’Autriche, fille de Ferdinand 1er, empereur germanique et d’Anne Jagellon.

Son fils et héritier Charles Frédéric mourut en 1575, et il laissa ses états à son second fils, faible d’esprit et rallié au catholicisme, et en proie aux ambitions des Habsbourg [11] et des Pays-Bas.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wilhelm, Duke of Jülich-Cleves-Berg »

Notes

[1] Le comté de Clèves, devenu au 15ème siècle duché de Clèves est un ancien duché du Saint Empire romain germanique. Il était membre du Cercle du Bas-Rhin Westphalie.

[2] Le duché de Berg qui était, de 1101 jusqu’en 1380, le comté de Berg, est un ancien duché du Saint Empire romain germanique. Au début du 15ème siècle, il fut incorporé dans le Cercle du Bas-Rhin Westphalie.

[3] Le comté de La Marck est un ancien État du Saint Empire romain. Fondé en 1198 par la maison de La Marck, il rejoint le Cercle du Bas-Rhin Westphalie en 1512. Une possession des Hohenzollern à partir de 1614, La Marck, avec le duché de Clèves et le comté de Ravensberg, devient un territoire de l’État de Brandebourg Prusse dans l’Ouest de l’Allemagne. L’État fut nommé d’après le château de Mark, à l’origine une résidence des comtes de Berg située près de Hamm en Westphalie. Aujourd’hui, l’arrondissement de La Marck (Märkischer Kreis) porte le nom de l’ancien comté à lequel son territoire appartenait.

[4] Le comté de Ravensberg était un État du Saint Empire romain, fondé vers l’an 1140 dans la région de Westphalie en Saxe. Le siège ancestral des comtes était à Bielefeld. À la suite de l’extinction de la lignée en 1346, il était régi en union personnelle par les comtes et ducs de Berg, les ducs de Juliers Berg dès 1437, et fut intégré aux duchés unis de Juliers Clèves Berg en 1521. Administré par l’État de Brandebourg Prusse à partir de 1614, il s’est associé à la principauté de Minden en 1719.

[5] Le comté de Juliers, devenu au 14ème siècle duché de Juliers (Herzogtum Jülich), est un ancien duché du Saint Empire romain germanique. Au début du 15ème siècle, il fut incorporé dans le Cercle du Bas-Rhin Westphalie. Vers la fin de l’époque carolingienne, le comté de Juliers était administré par des comtes impériaux qui le possédèrent en fief héréditaire à partir du 12ème siècle. Le comté de Juliers fut une dépendance du duché de Basse Lotharingie jusqu’au milieu du 13ème siècle, où le comte Gérard V fut créé prince immédiat de l’Empire. Le comte Guillaume V fut créé margrave en 1336 par l’empereur Louis IV, puis duc en 1356 par l’empereur Charles IV. Son fils Guillaume VI acquit par mariage le duché de Gueldre et son autre fils Gérard VI le duché de Berg. Adolphe hérita en 1423 de toutes ces possessions. Guillaume VIII, dernier descendant de la dynastie, laissa le duché à sa fille Marie, femme de Jean III le pacifique, duc de Clèves. Ce dernier réunit en 1521 les duchés de Clèves, Berg et Juliers.

[6] Le comté de Gueldre, devenu à la fin du 12ème siècle duché de Gueldre, est un ancien duché du Saint Empire romain germanique. Au début du 16ème siècle il fut incorporé dans le Cercle de Bourgogne et se trouve actuellement dans les Pays-Bas. Les principales villes sont Arnhem, Nimègue, Zutphen, Venlo, Ruremonde et Tiel ou Thiel.

[7] Le comté de Zutphen se limitait à la ville du même nom. Il apparaît en 1025, avec le comte Otton 1er de Zutphen. Son petit-fils Conrad fut brièvement duc de Bavière. À sa mort, Zutphen passa à sa sœur Adélaïde. Ermengarde, petite-fille d’Adélaïde épousa vers 1116 Gérard II, comte de Gueldre. Depuis, le comté de Zutphen resta une partie intégrante du duché de Gueldre.

[8] Le Traité de Venlo du 7 septembre 1543, met fin aux Guerres de Gueldre, commencées en 1502 avec en premier lieu Charles de Gueldre et plus tard Guillaume de Clèves, soutenus par les Français contre l’empereur Charles Quint. Le traité met également fin à l’indépendance du duché de Gueldre. Le duc Guillaume de Clèves dit le Riche cède la Gueldre et Zutphen à Charles Quint, qui les incorpore aux Pays-Bas espagnols. Pendant plusieurs siècles, les droits, franchises et libertés accordées à la province ont été approuvés et ratifiés par les princes qui se sont succédé dans la souveraineté du duché de Gueldre

[9] Les Pays-Bas espagnols étaient les États du Saint Empire romain rattachés par union personnelle à la couronne espagnole sous le règne des Habsbourgs, entre 1556 et 1714. Cette région comprenait les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, ainsi que des territoires situés en France et en Allemagne. La capitale était Bruxelles.

[10] Ratisbonne (en allemand : Regensburg), est une ville allemande, située dans le Land de Bavière. Elle est baignée par le Danube et est la capitale tant du district du Haut-Palatinat que du Landkreis de Regensburg. À l’époque mérovingienne, Ratisbonne, capitale des Bavarii, était la résidence des Agilolfing, premiers ducs de Bavière. En 739 saint Boniface, l’apôtre de la nation allemande, y établit un évêché. La ville atteignit son apogée politique et économique au 7 et 8ème siècle, quand elle se trouvait au carrefour de grandes routes commerciales importantes.

[11] La maison de Habsbourg ou maison d’Autriche est une importante Maison souveraine d’Europe connue entre autres pour avoir fourni tous les empereurs du Saint Empire romain germanique entre 1452 et 1740, ainsi qu’une importante lignée de souverains d’Espagne et de l’empire d’Autriche, puis de la double monarchie austro-hongroise. La dynastie a pris le nom de « Maison de Habsbourg-Lorraine » depuis 1780.