Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cerdic

samedi 20 novembre 2021, par ljallamion

Cerdic

premier souverain du royaume de Wessex de 519 à 534

Il est considéré comme l’ancêtre d’Egbert de Wessex et, à travers lui, des différentes dynasties royales anglaises puis britanniques jusqu’à la maison de Windsor [1].

Cerdic est mentionné dans la Chronique anglo-saxonne [2], où est précisé qu’il aborda à Cerdicesora, dans le Hampshire [3], en 495, avec 5 navires. Il aurait vaincu et tué un roi breton nommé Natanleod à la bataille de Netley [4] en 508, puis serait devenu roi des Saxons de l’Ouest [5] après une bataille à Cerdicesford [6] au nord de Southampton [7].

Ces Saxons sont arrivés dans le sud de la Grande-Bretagne en 514 avec 3 navires, sous la direction de Stuf et Wihtgar, deux parents de Cerdic. Ce dernier, outre la bataille de Netley, livra une autre bataille à l’issue inconnue contre les Bretons en 527, à Cerdicesleag.

Il conquit également l’Île de Wight [8] en 530. À sa mort, en 534, il la donna à Stuf et Wihtgar, que la Chronique anglo-saxonne désigne du terme de nefa [9].

Son fils ou petit-fils Cynric lui aurait succédé et régna 17 ans selon l’introduction de la Chronique anglo-saxonne ou 26 ans selon le corps de ce même texte.

Pour quelques historiens, Cerdic fut le chef saxon battu par les Britto-Romains [10] à la bataille du Mont Badon [11], quelque part entre 490 et 516. Cependant, d’autres assignent cette bataille à Aelle de Sussex ou à un autre chef saxon.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cerdic/ Portail des Anglo-Saxons/ Catégories : Monarque du Wessex

Notes

[1] La maison Windsor est l’actuelle maison royale du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et des autres royaumes du Commonwealth. Elle est issue de la maison de Saxe-Cobourg et Gotha, une branche cadette de la maison de Wettin. Mais pendant la Première Guerre mondiale, le sentiment anti-allemand est si important parmi la population britannique, qu’il conduit la famille royale à changer tous ses titres et ses noms de famille allemands pour des titres et des noms à consonance anglaise. Le 17 juillet 1917, la maison et la famille royales sont ainsi renommées « maison Windsor » par une proclamation du roi George V.

[2] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[3] Le Hampshire, abrégé Hants, est un comté du sud de l’Angleterre.

[4] Selon la Chronique anglo-saxonne, la bataille de Netley opposa en 508 Cerdic de Wessex à un roi breton du nom de Natanleod qu’il vainquit et tua. Il y a cependant des doutes quant à la fiabilité de la Chronique pour une date aussi ancienne.

[5] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[6] Charford

[7] Southampton est une ville portuaire, située sur la côte sud de l’Angleterre. C’est la plus grande ville du Hampshire, devant Portsmouth. Elle a le statut de Cité et d’Autorité unitaire.

[8] L’île de Wight est une île de la côte sud de l’Angleterre au Royaume-Uni qui se situe dans la Manche, face à l’embouchure du Southampton Water et de la ville de Portsmouth qui se trouvent sur l’île de Grande-Bretagne, dont elle est séparée par un bras de mer : le Solent. Elle a un riche passé historique et a même été brièvement indépendante durant le 15ème siècle. Sa capitale administrative, Newport, se trouve au centre de l’île.

[9] qui peut indifféremment désigner un neveu, un petit-fils ou un beau-fils en vieil anglais

[10] Les Britto-Romains sont les Bretons insulaires romanisés à la suite de la conquête de la Grande-Bretagne par l’Empire romain au cours du 1er siècle. Ces populations celtes adoptent une partie des coutumes romaines, sans pour autant abandonner leur langue (le brittonique) et certaines de leurs coutumes. Après la chute de l’Empire romain d’Occident en 476, les Britto-Romains préservent la romanité sur la majeure partie de l’île de Bretagne, et les enclaves continentales qu’ils contrôlent sur le litus et les fleuves au nord de la Loire. Les chroniques anciennes décrivent les soldats bretons manœuvrant toujours « à la romaine » jusqu’à une époque très tardive. Les Britto-Romains ont trois spécialités, si l’on en croit la littérature et les textes anciens : la garde maritime et fluviale, la cavalerie lourde et l’occupation des zones montagneuses.

[11] La bataille du mont Badon est une bataille remportée par les Bretons sur les Anglo-Saxons vers l’an 500, lors de la conquête anglo-saxonne de la Bretagne.