Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Roudamon ou Amonroud

mardi 24 août 2021, par ljallamion

Roudamon ou Amonroud

Roi de Léontopolis de 757 à 754 av. jc sous la XXIIIème dynastie

Fils cadet d’Osorkon III, et frère de Takélot III . Il est un pharaon mal attesté de cette dynastie, selon le livre de Kenneth Kitchen sur la Troisième Période intermédiaire égyptienne il lui attribue un bref règne d’environ 2 à 3 ans, en raison des quelques documents contemporains connus à son sujet. Ceux-ci incluent une petite quantité de travail décoratif fait sur le temple d’Osiris Heqadjet, plusieurs blocs de pierre de Médinet Habou [1], et un vase.

Peu de temps après la mort de Roudamon, son royaume s’est rapidement fragmenté en plusieurs petites villes sous le contrôle de divers rois locaux qui n’étaient pas descendants ou membres de la XXIIème ou XXIIIème dynastie, tels que Peftjaouaouibastet à Herakleopolis Magna [2], Nimlot III à Hermopolis [3] et Merhoteprê Ini à Thèbes [4]. Peftjaouaouibastet a épousé Irbastudjanefu, la fille de Roudamon, et était, par conséquent, gendre de Roudamon. On ne sait rien sur le lieu de sépulture finale de Roudamon.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Olivier Perdu ; Le Roi Roudamon en personne !, RdE 53 (2002)

Notes

[1] Médinet Habou, est une cité proche de Thèbes en Égypte, sur la rive ouest du Nil, en face de la cité moderne de Louxor et de son ancien temple dédié à Amon-Min. Aujourd’hui, on la connaît surtout pour le temple des millions d’années de Ramsès III qui fut bâti à proximité d’un temple d’Amon de Djemé, connu aujourd’hui sous le nom de petit temple. C’est ce temple qui donna son nom au site.

[2] Héracléopolis Magna est la capitale du vingtième nome de Haute Égypte, le nome supérieur du Laurier rose. Dans l’antiquité, la ville égyptienne d’Henensou était le centre du culte du dieu Hérychef, un dieu à tête de bélier, qui était étroitement lié aux dieux Rê et Osiris. C’était une divinité solaire attachée à la justice que les Grecs identifièrent à leur dieu Héraclès, d’où le nom qu’ils donnèrent à la cité : Heracleopolis Magna Cité d’Héraclès.

[3] Hermopolis Magna était la capitale du 15e nome de Haute Égypte, le nome du Lièvre ou de la Hase. Mais elle se situe en Moyenne Égypte à 300 km au sud du Caire, aux confins de la Thébaïde, loin du Nil, près du canal nommé aujourd’hui Bahr-el-Yousouf. Elle est identifiée avec la ville moderne d’El-Ashmounein, qui est un dérivé de son nom copte, dans le gouvernorat d’Al-Minya.

[4] Thèbes (aujourd’hui Louxor) est le nom grec de la ville d’Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute Égypte. D’abord obscure capitale de province, elle prend une importance nationale à partir de la XIème dynastie. Elle est en effet la ville d’origine des dynastes de la famille des Antef, qui fondent la XIème dynastie avec Montouhotep 1er et Montouhotep II, liquidateurs de la Première Période Intermédiaire et rassembleurs des Deux Terres, c’est-à-dire de la Haute Égypte et de la Basse Égypte.