Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Gabriel Radomir dit le Romain

Gabriel Radomir dit le Romain

lundi 31 mai 2021, par ljallamion

Gabriel Radomir dit le Romain

Tsar de la Bulgarie de 1014 à septembre 1015

Fils de Samuel 1er de Bulgarie et d’Agathe fille de Jean Chysèlios prôteuôn de Dyrrachion [1].

Il accède au trône après la mort de son père. Régnant au même temps que l’empereur Basile II qui avait détruit l’armée de son père, Gabriel sait néanmoins reconstituer une armée, avec laquelle il pille le territoire de l’empire byzantin, atteignant même les abords de Constantinople [2].

Malheureusement pour lui, les Byzantins reçoivent l’aide de son cousin Ivan Vladislav, dont Radomir avait sauvé la vie lors du meurtre de son père Aaron en 987.

Ivan assassine Radomir lors d’une partie de chasse près d’Ostrovo et s’empara du trône. Radomir avait régné environ 10 mois.

Gabriel Radomir se maria deux fois : en 973 avec une fille non nommée du roi Étienne 1er de Hongrie qu’il chassa en 988 alors qu’elle était enceinte de lui puis en 988 avec Hélène ou Irène, une Grecque qu’il avait fait prisonnière à Larissa [3] et fut assassinée en 1015.

Il laissa 2 filles et 5 fils dont un avait eu les yeux crevés. Ils furent capturés par Basile II à Ohrid [4] lors de la reddition de la tsarine Marie la veuve d’Ivan Vladislav en 1018.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Jean Skylitzès Empereurs de Constantinople « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet éditions P.Lethilleux Paris 2003 (ISBN 2283604591)

Notes

[1] Durrës est une municipalité, le chef lieu de la préfecture de Durrës et la deuxième plus grande ville d’Albanie après Tirana. Elle est le principal port du pays. Dans l’Antiquité, elle a été connue sous les noms d’Épidamne, puis Dyrrachium. Elle était le point de départ de la via Egnatia, qui traversait l’actuelle Albanie et la Grèce jusqu’à Byzance. La possession de la ville fut disputée entre l’Empire byzantin, la Bulgarie (989-1005), les Normands de Sicile (1082-1083, 1107-1108, 1185) commandés par Robert Guiscard, ces derniers y défirent l’empereur grec Alexis 1er Comnène en 1081, l’Empire serbe (début du 14ème siècle), le Royaume de Sicile (1376-1379) et les Vénitiens (1205). Venise y créa un duché, en 1205, qui fut possession de plusieurs princes de la Maison capétienne d’Anjou-Sicile. Dès le 14ème siècle, la population de la ville, jusque-là surtout grecque, devint majoritairement albanaise

[2] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[3] Larissa est une ville grecque située au bord du fleuve Pénée. Elle est le chef-lieu du district régional de Larissa et la capitale de la périphérie de Thessalie, mais aussi celle du diocèse décentralisé de Thessalie-Grèce centrale.

[4] Ohrid est une municipalité et une ville du sud-ouest de la Macédoine du Nord, située sur le lac du même nom. La ville d’Ohrid est née pendant l’Antiquité, elle s’appelait alors Lychnidos et possédait un théâtre antique et une acropole. Après les invasions slaves du début du Moyen Âge, la ville devient au 9ème siècle un grand centre religieux et culturel. Saint Clément d’Ohrid y fonde alors un grand monastère et participe à l’établissement de l’alphabet cyrillique et de la culture macédonienne. Un siècle plus tard, Samuel 1er fait d’Ohrid la capitale de son empire.