Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Galla Placidia

mardi 19 mai 2015 (Date de rédaction antérieure : 2 septembre 2011).

Galla Placidia (390-450)

Impératrice romaine

Fille de Théodose 1er et de Galla, fille de l’empereur Valentinien 1er, demi-sœur des empereurs Arcadius et Honorius.

Elle grandit dans le luxe de Constantinople, où elle reçoit le baptême, puis accompagne son frère Honorius, qui règne sur l’Empire romain d’Occident à partir de 395.

En 407, la Gaule est envahie, Alaric vient assiéger Rome à plusieurs reprises. Lors de la prise de Rome par Alaric, Galla est enlevée comme otage. À la mort d’Alaric, elle doit suivre son successeur Athaulf, quand les Wisigoths entrent en Gaule vers 412/413. Le général Constance refuse la collaboration des Wisigoths [1], pour lutter contre les nombreux usurpateurs présents en Gaule, tant que ceux-ci ne restituent pas la princesse impériale. Il refuse de livrer des vivres promis aux hommes d’Athaulf si bien que ce dernier en 413 tente en vain de prendre Marseille. Peut-être pour s’imposer à Honorius comme son gendre, Athaulf épousa une première fois Galla Placidia à Forlì en Emilie, selon le rite germanique. Le 1er janvier 414, il l’épouse à nouveau selon le rite romain dans la ville de Narbonne.

Cependant le mariage a peine terminé les conflits reprennent et Athaulf s’empare de Bordeaux puis Toulouse. Mais sous la pression de Constance, qui reprend Narbonne, les Wisigoths passent en Espagne. C’est à Barcelone en 415 que Galla Placidia met au monde un fils qui porte le nom de son grand-père maternel, Théodose. Il meurt quelque mois plus tard.

Quelques semaines plus tard Athaulf est assassiné, victime d’une vendetta personnelle d’un serviteur sans doute guidé par le parti barbare nationaliste hostile à ce roi trop romanisé par son épouse. Le nouveau roi Sigéric fait tuer les enfants d’Athaulf, et impose à Galla Placidia de marcher durant 12 milles devant son cheval. Il est tué au bout d’une semaine par Vallia, un proche d’Athaulf. Après une tentative pour gagner l’Afrique par le détroit de Gibraltar des négociations s’ouvrent avec Constance. Celui-ci récupère Galla Placidia.

Elle pu rejoindre Honorius, Le 1er janvier 417, elle épouse Constance qu’elle fit nommer Auguste sous le nom de Constance III en 421. Veuve de nouveau, elle réussit, à la mort d’Honorius, a placer sur le trône son propre fils Valentinien III en 425 et gouverna comme régente. Cependant Galla Placidia, en femme prudente, préfère s’installer à Ravenne, mieux défendue par une ceinture de marais. Elle resta maîtresse du pouvoir durant 25 ans

Fidèle à l’orthodoxie de l’Eglise, elle apporta son soutien au pape Léon 1er dans les controverses théologiques et fit construire à Ravenne plusieurs églises, ainsi que son mausolée orné de mosaïque magnifiques.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Galla Placidia (390 - 450)La dernière impératrice d’Occident/Herodote.net/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 529

Notes

[1] Les Wisigoths étaient un peuple germanique issu des Goths. Les Wisigoths sont ceux qui, migrant depuis la région de la mer Noire, s’installèrent vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie), au sein de l’Empire romain, alors que les Ostrogoths s’installèrent, pour leur part, en Sarmatie (actuelle Ukraine). Les Wisigoths migrèrent à nouveau vers l’ouest dès 376 et vécurent au sein de l’Empire romain d’Occident, en Hispanie et en Aquitaine.