Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Antiphane (poète comique)

Antiphane (poète comique)

jeudi 3 décembre 2020, par ljallamion

Antiphane (poète comique) (408 à 334 av. jc)

Il est considéré comme un des auteurs le plus important de la comédie du Moyen- Attique [1] à l’exception d’Alexis.   Il était apparemment un étranger peut-être de Cius [2] sur la Propontide [3], Smyrne [4] ou Rhodes [5] et peut être enfant d’esclaves.   Il s’installe à Athènes, où il commence à écrire vers environ 387 av. jc. Il est extrêmement prolifique : plus de 200 des 365 comédies qui lui sont attribuées. Ses pièces traitent principalement de sujets liés à des sujets mythologiques, bien que d’autres évoquent des personnes ou des personnages professionnels et nationaux particuliers, tandis que d’autres se concentrent sur les intrigues de la vie personnelle.   La Souda [6] affirme qu’il est mort à l’âge de 74 ans après avoir été frappé par une poire.   Environ 130 titres de ses pièces sont connus.   Stephanus, un poète comique athénien de la nouvelle comédie, aurait exposé certaines des pièces d’Antiphane et était probablement son fils. Une citation d’Athénée de Naucratis est le seul fragment qui subsiste des œuvres de Stephanus.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Antiphane (poète comique)/ Traduit par mes soins

Notes

[1] La transition entre comédie ancienne et comédie nouvelle demeure mal connue, qualifiée, suivant la tradition, de comédie moyenne. Les noms d’Antiphane et d’Alexis lui demeurent attachés. Les Anciens attribuent à cette période plus de 600 pièces, toutes perdues. Cependant, on aperçoit déjà une évolution dans les deux dernières pièces conservées d’Aristophane, l’Assemblée des femmes et le Ploutos.

[2] Cius ou Kios est une ancienne cité côtière grecque au bord de la Propontide (actuelle mer de Marmara) en Bithynie (nord-ouest de la Turquie actuelle). Elle est déjà connue sous ce nom par Aristote et Strabon. Colonie de Milet, Cius gagne une certaine importance comme place commerciale. En 302 av. jc, Antigone le Borgne s’en empare et fait mettre à mort le tyran au pouvoir. La cité, rejoint la Ligue étolienne et est détruite par son adversaire Philippe V, roi de Macédoine. Prusias 1er, roi de Bithynie, reconstruit la ville et lui donne son nom. Étape importante à l’extrémité occidentale de la Route de la soie, se poursuivant jusqu’en Chine, la ville devient une place prospère sous les Empires romain et byzantin.

[3] (actuelle mer de Marmara)

[4] aujourd’hui Izmir, en Turquie

[5] Rhodes est une île grecque, la plus grande île du Dodécanèse. Elle est située au sud-est de la mer Égée, à 17,7 km de la Turquie, entre la Grèce et l’île de Chypre. Le colosse de Rhodes, l’une des sept merveilles du monde, était une statue gigantesque, traditionnellement située à l’entrée du port de la ville de Rhodes.

[6] La Souda ou Suidas est une encyclopédie grecque de la fin du 9ème siècle. C’est un ouvrage de référence, en particulier pour les citations, très souvent utilisé dans les travaux portant sur l’Antiquité.