Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Dinomaque

lundi 9 novembre 2020, par ljallamion

Dinomaque

Petite-fille de Clisthène et la mère d’Alcibiade.   Périclès, suivant la coutume d’Athènes, a d’abord été marié à l’une de ses proches parentes : Dinomaque, petite-fille de Clisthène, avec qui il a 2 fils, Paralos et Xanthippe. Celle-ci avait déjà été mariée à Hipponicos Ammon , membre d’une puissante famille ayant compté de nombreux prêtres.   Périclès divorce ensuite de Dinomaque et la remarie à Clinias , homme politique et stratège particulièrement riche issu de la famille noble des Alcméonides [1]. Loin d’être une source de discorde, ces mariages renforcent les liens de solidarité entre les différents époux.   À la mort de Clinias en 447 av. jc à la Bataille de Coronée [2], Périclès devient le tuteur de ses enfants, dont Alcibiade

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Vincent Azoulay, Périclès : La démocratie athénienne à l’épreuve du grand homme, Armand Colin, coll. « Nouvelles biographies historiques », 2010, 280 p. (ISBN 978-2200244187)

Notes

[1] Les Alcméonides étaient l’une des familles eupatrides (nobles) d’Athènes. Les Alcméonides prétendaient descendre de Nélée, fils de Poséidon et roi mythique de Pylos, et avoir été chassés de leur royaume par l’invasion des Doriens.

[2] La première Bataille de Coronée opposa durant la première guerre du Péloponnèse la ligue de Délos menée par Athènes contre la ligue de Béotie en 447 av. jc à Coronée (Koroneia), dans l’actuelle Grèce. Les cités béotiennes coalisées remportèrent la bataille et les Athéniens furent forcés de se retirer de la Béotie.