Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Godfred Magnuson de Man dit Godred VI

Godfred Magnuson de Man dit Godred VI

vendredi 1er mai 2020, par ljallamion

Godfred Magnuson de Man dit Godred VI

Roi de l’île de Man en 1275

Blason du Roi de ManFils et héritier du roi Magnus III et de son épouse, Mary d’Argyll .

Le royaume de son père avait été annexé à sa mort, en 1265. Une dizaine d’années plus tard, Godred tenta de rendre le trône de Man [1] à sa famille mais il échoua.

Alexandre III d’Écosse avait engagé des hostilités qui se terminèrent par la défaite totale de la flotte norvégienne à Largs [2] en 1263. Magnus III, roi de Man et des Îles, dont le règne dura de 1252 à 1265, qui avait affronté les forces norvégiennes, dut abandonner toutes les îles sur lesquelles il avait régné, hormis l’île de Man, pour laquelle il dut prêter hommage à Alexandre.

Deux ans plus tard, Magnus mourut et, en 1266, le roi Magnus VI de Norvège céda les îles, Man comprise, à l’Écosse à l’occasion du traité de Perth [3] pour la somme de 4 000 marks plus une annuité de 100 marks.

Mais la domination écossaise sur l’île de Man ne fut pas solidement établie avant 1275, lorsque les Mannois furent vaincus à la bataille du Ronaldsway [4], près de Castletown [5], au cours de laquelle Godred perdit la vie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Godfred Magnuson de Man/ Portail de l’île de Man/ Roi de l’île de Man

Notes

[1] Lors de la constitution d’une première entité territoriale au 10ème siècle, l’île de Man est alors indépendante et son souverain, alors « roi de Man », contrôle aussi d’autres territoires comme les Hébrides extérieures. Des invasions scandinaves dans les îles Britanniques ne permettent pas la sauvegarde de cette indépendance qui cesse définitivement en 1164. Une période transitoire de presque un siècle, durant laquelle les occupants anglais et écossais se succèdent rapidement, permet de chasser les différentes dominations vikings qui sont alors remplacées par une domination anglaise à partir de 1333 et qui se poursuit sans interruption jusqu’à aujourd’hui.

[2] La bataille de Largs est une bataille qui eut lieu le 2 octobre 1263 près de Largs (North Ayrshire) entre la Norvège et l’Écosse. Lors de la guerre écosso-norvégienne (1262-1266), les équipages de 5 navires norvégiens débarqués sur la côte furent massacrés par les archers écossais. Les Norvégiens ne purent établir une tête de pont et furent contraints de réembarquer le soir après avoir obtenu une trêve. Ce fut le plus important engagement militaire du conflit. Les forces norvégiennes étaient dirigées par le roi Håkon IV, et les forces écossaises du roi Alexandre III par le grand sénéchal Alexandre Stuart.

[3] Le traité de Perth, signé le 2 juillet 1266, met fin à la guerre écosso-norvégienne entre la Norvège de Magnus le législateur et l’Écosse d’Alexandre III portant sur la souveraineté sur les Hébrides, l’île de Man et Caithness.

[4] La bataille du Ronaldsway se déroula le 8 octobre 1275 dans le Ronaldsway, une région de l’île de Man. Elle opposa l’armée écossaise à l’armée mannoise. La veille et le matin même de la bataille, les Écossais avaient tenté de négocier des conditions de paix que les Mannois refusèrent. La bataille, qui se conclut par une défaite de l’armée de Man, marqua la fin des tentatives mannoises visant à rétablir la domination scandinave de la dynastie des Sudreyar sur l’Île de Man. Le dernier roi scandinave de l’île, Godfred Magnuson, mourut au cours de cette bataille, ce qui provoqua le départ de la famille royale mannoise pour la Norvège et l’établissement du pouvoir écossais sur l’île.

[5] Castletown est une ville et une circonscription situées dans le sud de l’île de Man, dans la paroisse de Malew. Ses origines remontent au moins à l’an 1090, période à laquelle on trouve des documents y faisant référence