Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Guy II de Laval dit Le Chauve

Guy II de Laval dit Le Chauve

mardi 28 avril 2020, par ljallamion

Guy II de Laval dit Le Chauve (mort après 1105)

Troisième seigneur de Laval

Fils aîné de Hamon de Laval il lui succède entre 1076 et 1085 dans la seigneurie de Laval [1].

Il Épouse Denise de Mortain, fille de Robert de Mortain, comte de Mortain [2] et demi-frère de Guillaume le Conquérant par sa mère Arlette de Falaise.

Devenu héritier en 1080, il s’empare violemment des biens dont ses prédécesseurs avaient enrichi leurs fondations pieuses. Après avoir repris aux moines de Saint-Martin des vignes qu’ils tenaient de la munificence de son père, il spolie les religieuses d’Avesnières [3] qui durent acheter à prix d’argent la confirmation de leurs droits.

Ensuite il s’attaque à l’abbaye d’Evron [4] et contraint les moines à lui rendre la terre de Sainte-Marie et d’autres biens que leur avaient donnés les seigneurs de Laval.

En 1085, eut lieu entre les Castrogontériens et les Lavallois une querelle qui les mit aux mains, mais on a donné, selon Alphonse-Victor Angot, dit l’abbé Angot , à cet événement une gravité exagérée. Le seul texte qui la mentionne est celui de la Chronique de Saint-Aubin.

Guy fit à divers monastères, et surtout à celui de Marmoutier [5] et à ceux de Saint-Serge [6] et de Ronceray d’Angers [7], des libéralités consignées dans les cartulaires de ces maisons. On y remarque qu’il avait épousé en secondes noces Cécile, que quelques-uns font sortir de la maison de Mayenne [8].

Guy ne s’associe pas à Geoffroy II de Mayenne et à Hubert de Sainte-Suzanne pour repousser du MaineLe Maine est une région historique et culturelle française, correspondant à une ancienne province et dont la capitale est Le Mans. Le Maine fut aussi un comté et un duché. Ses limites correspondent historiquement depuis l’époque carolingienne jusqu’à la révolution à l’évêché du Mans de l’ancien régime. la domination normande ; son alliance avec Guillaume le Conquérant, les faveurs qu’il en avait reçues le tinrent écarté de ce débat.

Guy mourut vers 1105, et fut enterré à l’Abbaye de Marmoutier auprès de sa première femme.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Guy II de Laval/ Portail de la Mayenne/ Catégories : Maison de Laval

Notes

[1] La maison de Laval est une famille, ou plutôt une succession (en lignée féminine) de cinq familles de la noblesse française, qui fut influente dès le 11ème siècle, aussi bien dans le comté du Maine que dans le duché de Bretagne. À partir du 14ème siècle, elle devint, avec les Rohan et les Clisson, une des familles les plus puissantes du duché de Bretagne, tout en restant la première famille du Maine. Tout au long du Moyen Âge, elle sut préserver ses intérêts en maintenant une relation équilibrée entre les ducs de Bretagne et les rois de France. Néanmoins, à la fin de la guerre de Cent Ans, les comtes de Laval rejoignent la cause royale et participent aux batailles contre les Anglais. Les victoires successives de Charles VII leur permettent d’affermir encore leur position et leur fortune. À la fin du 15ème siècle, la maison de Laval a acquis un statut quasi princier, et elle possède de vastes domaines dans tout le Nord-Ouest de la France. Elle atteint son apogée sous la Renaissance, avant de décliner à partir du milieu du 16ème siècle.

[2] Mortain est une commune française, située dans le département de la Manche. En 993, Guillaume Longue-Épée prend possession de Mortain, il est le probable fondateur du château (en bois à l’origine). C’est à l’époque de Guillaume Longue-Épée que fut mis en place le comté de Mortain. Le premier comte fut Mauger de Normandie (fils du duc Richard Ier).

[3] L’histoire du village d’Avesnières est liée à celle de la basilique Notre-Dame. Une église est mentionnée dès le 1ème siècle, mais elle était déjà ancienne et fut rénovée vers 1040 ou 1050 par le seigneur de Saint-Berthevin. En 1073, elle accueille des bénédictines venues d’Angers. Celles-ci y établissent un prieuré puis font reconstruire l’église à partir du 12ème siècle. Les travaux sont interrompus par la Guerre de Cent Ans, Avesnières étant prise par les Anglais en 1429

[4] L’abbaye Notre-Dame de l’Épine d’Évron est une ancienne abbaye bénédictine fondée à Évron, dans le département de la Mayenne, maintenant siège de la Communauté Saint-Martin, association de prêtres et de diacres vivant leur apostolat en communauté.

[5] L’abbaye de Marmoutier est une ancienne abbaye bénédictine située sur la rive droite de la Loire, un peu en amont de Tours. Fondée par Martin de Tours, peut-être dès 372, l’abbaye connut son apogée au Moyen Âge et ses dépendances s’étendaient dans une bonne partie de la France médiévale et jusqu’en Angleterre. Elle fut démembrée sous le Révolution française.

[6] L’abbaye Saint-Serge d’Angers est un monastère situé dans la ville d’Angers. La première mention du monastère date de 705. Vers l’an 1000 elle est reprise par des bénédictins.

[7] L’Abbaye du Ronceray d’Angers est une abbaye située à Angers.

[8] La famille de Mayenne est une famille qui a marqué l’histoire de France. Pour l’abbé Angot, Mayenne a cet avantage, au point de vue de la clarté historique, qu’un texte écrit vient corroborer à son sujet les données générales de l’histoire. il n’y a point de seigneur de Mayenne avant Geoffroy, fils d’Hamon.