Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Håkon 1er de Norvège dit le bon

Håkon 1er de Norvège dit le bon

lundi 30 mars 2020, par ljallamion

Håkon 1er de Norvège dit le bon (vers 920-961)

Troisième roi de Norvège

Håkon 1er de Norvège dit le bon Troisième roi de Norvège (peinture de Peter Nicolai Arbo.)Plus jeune fils de Harald 1er à la belle chevelure, il échappa au fratricide, son demi-frère aîné Éric hache sanglante tua ses 17 autres frères et demi-frères car il était élevé par le roi Athelstan d’Angleterre.

Cela faisait partie d’un accord de paix conclu par son père, et il fut alors surnommé Adalsteinfostre. Le roi anglais lui fit suivre une éducation chrétienne et à la nouvelle de la mort de son père lui fournit des bateaux et des troupes pour organiser une expédition contre le nouveau suzerain.

À son arrivée en Norvège, Hakon obtint le soutien des propriétaires terriens en leur promettant de réduire leurs taxes.

Éric dut partir et concentra ensuite ses efforts sur les îles Britanniques. Ses fils s’allièrent avec les Danois pour reprendre le trône de Norvège, mais furent systématiquement battus par Håkon.

Ce dernier réussit tout, sauf imposer le christianisme qui souleva une si grande opposition qu’il ne se sentait pas assez fort pour la surmonter. Il fut mortellement blessé à la bataille de Fitjar qu’il a pourtant remportée contre les fils d’Éric. Un poème, le “Hákonarmál” [1] d’Eyvindr Skáldaspillir, le représente accueilli par les dieux du ciel dans le Valhalla [2].

Le problème de sa succession fut résolu par l’accession de Harald II , troisième fils d’Éric, sur le trône. Les Norvégiens, qui étaient las de ces nombreuses années de guerre, firent bon accueil à la force danoise d’invasion conduite par Harald 1er de Danemark.

Håkon serait à l’origine de l’unification du Noël chrétien et de la fête du Midtvintersblot [3], où le lutin Julenisse [4] distribuait des cadeaux.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Histoire de Hakon le Bon dans Histoire des rois de Norvège par François-Xavier Dillmann "L’aube des peuples" * Gallimard Paris 2000 (ISBN 2-07-073211-8).

Notes

[1] Poème scaldique composé au 10ème siècle par le scalde Eyvindr skáldaspillir en l’honneur du roi norvégien défunt Hakon le bon, et raconte son entrée dans le Valhöll où il est accueilli en ami par les dieux (bien qu’il fût un roi chrétien), reflétant le thème d’un autre poème scaldique plus ancien, l’Eiríksmál. La dernière strophe du poème rappelle une autre strophe issue du poème eddique Hávamál, mais il est incertain si l’un des poèmes a influencé l’autre, ou encore si ces strophes dérivent d’une troisième et même source que l’on ignore. Hákonarmál est conservé complet dans la Heimskringla de Snorri Sturluson, et partiellement dans la Fagrskinna. Ce poème est généralement considéré de grande beauté.

[2] Le Valhalla (également la Valhalle), dans la mythologie nordique, est le lieu où les valeureux guerriers défunts sont amenés. Il se trouve au sein même du royaume des dieux, « la fortification d’Ásgard » où règne Odin. C’est sur les champs de bataille que les Valkyries ou walkyries choisissent et emmènent les hommes les plus braves et les plus valeureux afin de les ramener à Ásgard, où Odin les attend pour les préparer à la bataille finale, le Ragnarök.

[3] fête du milieu de l’hiver

[4] Un nisse ou tomte est une petite créature humanoïde légendaire du folklore scandinave, comparable au lutin français. Celui-ci s’occupe des enfants et de la maison du fermier, et les protège contre la mauvaise fortune, en particulier la nuit, pendant que les occupants sont endormis.