Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cnaeus Calpurnius Piso

lundi 23 mars 2020, par ljallamion

Cnaeus Calpurnius Piso (consul en 23 av. jc)

Homme d’État romain-Consul suffect en 23 av.jc

Emblème de la République romaine.Il serait le fils d’un partisan de Catilina et un républicain entêté.

Il combat Jules César dans la guerre civile [1] en Afrique en 47/46 av. jc, et s’y distingue parmi ses ennemis les plus acharnés. Il combat ensuite les triumvirs avec les républicains Marcus Junius Brutus et Caius Cassius Longinus en 42 av. jc. Exilé un temps, il est ensuite autorisé à retourner à Rome où il ne mène pas de carrière politique.

En 23 av. jc, Auguste lui offre et le prie d’accepter le consulat suffect [2] à ses côtés. De retour d’Hispanie [3], l’empereur est gravement malade, et il décide de remettre son sceau authentifiant les actes officiels à Marcus Vipsanius Agrippa en présence de tous les magistrats et des principaux sénateurs et chevaliers de la Ville. Par contre, il remet ses documents militaires et financiers, ainsi que ses archives, à son nouveau co-consul Calpurnius Piso.

Si l’empereur décède, Agrippa, à titre privé, hérite de la fortune du Prince et de sa clientèle, tandis que le Sénat et le Peuple romain récupère officiellement ses pouvoirs par l’intermédiaire de Piso, qui serait le seul consul si l’empereur meurt et qui est, par ailleurs, un ancien fervent républicain tout juste rallié.

Cependant, c’est bien Agrippa qui récupérerait une position forte à la suite de ces dispositions prises par l’empereur, qu’il aurait pu transmettre au neveu de l’empereur, Marcus Claudius Marcellus, lorsque ce dernier et le peuple auraient été prêts.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cnaeus Calpurnius Piso (consul en -23)/ Portail de la Rome antique/Catégorie : Consul de l’Empire romain

Notes

[1] La guerre civile de César, appelée aussi guerre civile romaine de 49 av. jc ou guerre civile entre César et Pompée, est un des derniers conflits intérieurs de la République romaine, et fait partie de la liste des nombreuses guerres civiles romaines. Elle a consisté en une série de heurts politiques et militaires entre Jules César, ses alliés politiques et ses légions d’une part, et la faction conservatrice du Sénat romain, appelée aussi optimates, épaulée par les légions de Pompée d’autre part.

[2] Parfois, un consul décède ou démissionne avant la fin de son mandat de douze mois. Le consul restant rétablit la collégialité par l’élection intermédiaire si le délai restant le permet ou par la désignation directe d’un consul suffectus (du participe passé du verbe sufficere, « remplacer »). Ce consul entre en fonction immédiatement, il a les mêmes privilèges et les mêmes pouvoirs que le consul remplacé mais il n’est en charge que pour la durée du mandat qui reste à couvrir. Enfin, le consul suffect ne donne pas son nom à l’année, à l’inverse du consul dit ordinaire.

[3] L’Hispanie est le nom donné par les Romains à la péninsule Ibérique. Depuis le 15ème siècle l’Hispanie est l’hôte des États modernes espagnol et portugais. Au début les Carthaginois installent des comptoirs commerciaux sur la côte, sans pousser plus profondément à l’intérieur de l’Hispanie. En 501 av.jc, ils s’emparent de Gadès (Cadix), une ancienne colonie phénicienne. Après la première Guerre punique, les Carthaginois s’étendent rapidement dans le Sud, sous la conduite des Barcides. Ils y exploitent des mines d’or et redonnent à Carthage sa puissance économique et commerciale. En 230, ils fondent Carthagène, la nouvelle Carthage (Cartago Nova). En 218 av.jc, Hannibal forme une puissante armée qui comprend un contingent d’Ibères, et commence la deuxième Guerre punique en prenant Sagonte, puis en marchant vers l’Italie. Les Romains ne peuvent l’intercepter en Gaule, et dirigent une partie des leurs forces sur l’Hispanie, qui devient un théâtre d’opération de cette guerre. Après divers affrontements, Scipion l’Africain prend Carthagène en 209, et en 207, Hasdrubal mène les dernières forces carthaginoises de l’Hispanie vers l’Italie. En 202, la capitulation de Carthage livre officiellement l’Hispanie carthaginoise à Rome. En 197 av.jc, les Romains divisent l’Hispanie en deux provinces : Hispanie citérieure, donnant sur la Méditerranée, et Hispanie ultérieure (car plus éloignée de Rome), comprenant le Sud et tournée vers l’océan.