Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Catuvolcos

mardi 18 février 2020, par ljallamion

Catuvolcos

Roi ou magistrat suprême celte

Il gouverna avec Ambiorix le peuple gaulois des Éburons [1], au 1er siècle av. jc.

Catuvolcos n’est connu que par trois mentions de Jules César dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules.

Les Éburons, dont le territoire s’étend de la Meuse au Rhin, sont gouvernés conjointement par Ambiorix et Catuvolcos.

César précise que ces deux souverains déclenchent une attaque contre les camps romains qui hivernent, à l’instigation d’Indutiomaros, notable des Trévires [2] et chef du parti anti-romain.

Catuvolcos, affaibli par l’âge et ne pouvant poursuivre la guerre, s’empoisonne avec de l’if [3], en 53 av. jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », Paris, 2000, (ISBN 2-7028-6261-6).

Notes

[1] Les Éburons étaient un peuple belge, établi au nord-est de la Gaule au 1er siècle av. jc. Jules César les considérait comme des Germains cisrhenans. Leur territoire correspond aux provinces modernes du Limbourg et de Liège en Belgique, au Limbourg néerlandais, et à une partie avoisinante de l’Allemagne jusqu’à Aix-la-Chapelle.

[2] les gens de la région autour de l’actuelle Trèves

[3] L’arille de l’if est formé par l’hypertrophie du funicule qui vient couvrir la graine. Il est d’un rouge vif, attirant pour de nombreux oiseaux qui avalent indifféremment arille et graine. La pulpe très mucilagineuse des arilles est sucrée, mais la graine est hautement toxique. Toutefois, n’étant pas dégradée par le système digestif des oiseaux, la dissémination s’effectue sans porter atteinte à la santé de ces derniers.