Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Eardwulf de Northumbrie

Eardwulf de Northumbrie

samedi 13 avril 2019, par ljallamion

Eardwulf de Northumbrie (av.790-vers 830)

Roi de Northumbrie de 796 à 806-Peut-être à nouveau à partir de 808 jusqu’en 811 ou 830

Le Nord de l'Angleterre à l'époque d'Eardwulf.Son origine est incertaine, bien que l’Historia Regum Anglorum et Dacorum [1] de Siméon de Durham , indique que son père s’appelait également Eardwulf, et que père comme fils portaient le titre de dux.

La fin du 8ème siècle fut une période troublée en Northumbrie [2], qui vit la lutte entre plusieurs familles nobles pour le pouvoir, et en 790, le roi AEthelred 1er tenta de faire assassiner Eardwulf.

Celui-ci survécut, ce qui fut peut-être considéré à l’époque comme un signe de la faveur divine. En avril 796, AEthelred fut victime d’un complot fomenté par des nobles. Un certain Osbald lui succéda, mais fut déposé après seulement 27 jours de règne, et Eardwulf devint roi le 14 mai 796. La Chronique anglo-saxonne [3] indique qu’il fut sacré par Eanbald 1er , archevêque d’York [4], et les évêques AEthelberht de Hexham , Beadwulf de Whithorn et Hygebald de Lindisfarne à la cathédrale d’York [5] le 26 mai 796.

Eardwulf était marié avant son avènement : Alcuin lui reproche d’avoir abandonné sa femme pour une concubine peu après son couronnement. Il est possible qu’il ait épousé par la suite une fille illégitime de Charlemagne.

En 798, il affronta à Billington Moor [6] un noble du nom de Wada, qui était parmi les responsables de la mort d’AEthelred. Wada fut vaincu et s’enfuit peut-être en Mercie [7].

En 801, Eardwulf mena une armée contre Coenwulf de Mercie, peut-être parce que ce dernier soutenait d’autres prétendants au trône de Northumbrie.

Eardwulf fut déposé en 806 et, d’après un document franc, reprit son royaume en 808.

Aucun texte n’évoque la mort d’Eardwulf. En dépit de l’opposition considérable qu’il rencontra, il parvint à fonder une dynastie : son fils Eanred et son petit-fils AEthelred II de Northumbrie régnèrent sur la Northumbrie jusqu’au milieu du 9ème siècle

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Eardwulf of Northumbria »

Notes

[1] texte du début du 12ème siècle basé sur la chronique de Byrhtferth, datant du 10ème siècle et aujourd’hui perdue

[2] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[3] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[4] L’archevêque d’York est le troisième personnage de l’Église d’Angleterre, après le gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque) et l’archevêque de Cantorbéry (le primus inter pares de tous les primats anglicans).

[5] La cathédrale d’York est située dans la ville d’York dans le nord de l’Angleterre. C’est, devant la cathédrale d’Uppsala, le plus grand édifice gothique d’Europe du Nord, le siège de l’archevêque d’York, second dans la hiérarchie de l’Église anglicane, et la cathédrale du diocèse d’York. Elle est présidée par un doyen et un chapitre. Son appellation formelle est : « cathédrale et église métropolitaine de Saint-Pierre à York ».

[6] Billington est un village du Lancashire, en Angleterre. Il est situé dans l’est du comté, entre les villages de Whalley et Langho. Il constitue avec ce dernier la paroisse civile de Billington and Langho.

[7] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.