Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Victor de Vita

dimanche 7 avril 2019, par ljallamion

Victor de Vita (vers 440 - après 484)

Évêque en Byzacène

Saint Victor de Vita évêque d'Afrique. (Gravure de Capuz. L'année chrétienne, 1852.)Auteur de la principale source sur les incursions vandales [1] en Afrique romaine [2], Histoire de la persécution vandale en Afrique.

Il est vraisemblablement issu de la patria Vitensis [3].

Les indications les plus précises le concernant remontent en 477, date du règne d’Hunéric. Dès 480, il semble établi comme membre du clergé de Carthage [4]. Il assiste personnellement aux premières violences et persécutions qui sont exercées contre les fidèles catholiques.

En 482, il est contraint à l’exil et doit abandonner son église. Victor partage le sort des chrétiens persécutés et assiste les évêques et les clercs proscrits qu’il accompagne en exil. Il est de retour à Carthage en 484 où se perpétuent les exactions vandales.

Vers 504, il aurait consacré Fulgence de Ruspe évêque de Ruspe [5], en contrevenant à l’édit de Thrasamund qui défendait d’ordonner des évêques à la place de ceux qui mourraient. Pour ce délit, il est exilé en Sardaigne, où il meurt vers l’an 510.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du livre de Serge Lancel, « Victor de Vita, témoin et chroniqueur des années noires de l’Afrique romaine au Ve siècle », Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, CXLIV (2000)

Notes

[1] Les Vandales sont un peuple germanique oriental. Ils conquirent successivement la Gaule, la Galice et la Bétique (sud de l’Espagne), l’Afrique du Nord et les îles de la Méditerranée occidentale lors des Grandes invasions, au 5ème siècle. Ils fondèrent également le « royaume vandale d’Afrique » (439–534) dont la capitale fut Carthage.

[2] L’Afrique ou Afrique proconsulaire, est une province romaine qui correspond au territoire naturel de Carthage, la Numidie Orientale et à la côte occidentale de la Libye actuelle. Cette province, qui est issue de la réunion de l’Africa Vetus et de l’Africa Nova, est divisée par Dioclétien en trois : la Tripolitaine, la Byzacène et l’Afrique proconsulaire résiduelle, aussi appelée Zeugitane.

[3] siège d’un évêché situé a priori dans la partie Nord de la province de Byzacène

[4] Carthage est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis. L’ancienne cité punique, détruite puis reconstruite par les Romains qui en font la capitale de la province d’Afrique proconsulaire, est aujourd’hui l’une des municipalités les plus huppées du Grand Tunis, résidence officielle du président de la République, regroupant de nombreuses résidences d’ambassadeurs ou de richissimes fortunes tunisiennes et expatriées. La ville possède encore de nombreux sites archéologiques, romains pour la plupart avec quelques éléments puniques

[5] aujourd’hui Henchir-Sbia en Tunisie