Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Théon d’Alexandrie dit le Mathématicien

Théon d’Alexandrie dit le Mathématicien

mercredi 25 janvier 2017 (Date de rédaction antérieure : 17 août 2011).

Théon d’Alexandrie dit le Mathématicien (vers 335- vers 405)

Érudit il fut le dernier directeur du Musée de la Bibliothèque d’Alexandrie [1], le “Museion”, jusqu’à ce qu’il soit fermé par le patriarche Théophile d’Alexandrie sous les ordres de l’empereur Théodose 1er en 391. Il était éditeur et commentateur de textes mathématiques.Son ouvrage le plus marquant est peut-être son édition des Éléments d’Euclide, publiée autour de 364, et ayant autorité jusqu’au 19ème siècle. La plupart de ses travaux sont des commentaires sur d’importants ouvrages par ses prédécesseurs helléniques.

Il fut l’un des "grands commentateurs" de Ptolémée. Il rédigea des commentaires [2] sur les "Tables faciles" et l’Almageste [3]. Il serait le premier auteur à avoir écrit sur la théorie de la “trépidation des équinoxes”, comme alternative à la précession, sans pour autant y souscrire. Il a aussi écrit sur le poète technique Aratos de Soles.

P.-S.

Source : wikipedia.org Astronomes de la Grèce antique

Notes

[1] Le Mouseîon d’Alexandrie en Égypte ptolémaïque, est l’un des plus importants centres intellectuels du monde hellénistique. La construction du musée est l’une des nombreuses illustrations de la politique culturelle de Ptolémée 1er, celle de la recherche d’une véritable suprématie intellectuelle lagide. L’ancien sômatophylaque d’Alexandre le Grand voulut faire de son musée celui du monde grec, à l’image du vers d’un poète grec rapporté par Athénée de Naucratis dans son Deipnosophistes, faisant du musée du mont Hélicon celui de la Grèce. Expression du désir constant de conserver des liens avec la tradition et culture grecque, le musée d’Alexandrie a été par la même occasion le moyen pour les Ptolémées de prôner une supériorité culturelle face à des rivaux antigonides et attalides qui redoublaient d’efforts pour édifier de nombreux musées et académies. Malgré son important endommagement en 47 av.jc, le musée d’Alexandrie a survécu, notamment par l’héritage qu’il a légué partout en Europe. Le Mouseîon est définitivement fermé le 16 juin 391, sur un édit de l’empereur Théodose 1er, ce dernier ordonnant la fermeture de tous les temples païens, acte signant la mort du polythéisme par son interdiction.

[2] Exegeseis

[3] L’Almageste est une œuvre de Claude Ptolémée datant du 2ème siècle. Elle constitue la somme des connaissances les plus avancées de l’antiquité en mathématiques et en astronomie.