Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Sainte Salomé d’Oudjarma

Sainte Salomé d’Oudjarma

samedi 11 août 2018, par ljallamion

Sainte Salomé d’Oudjarma

Princesse arménienne

Ruines de la forteresse d'OudjarmaFille de Tiridate IV d’Arménie, elle épouse le roi d’Ibérie [1] Rev II qui abandonna le zoroastrisme [2] pour se convertir au christianisme.

Responsable de la conversion de son mari, fils de Mirvan III d’Ibérie et associé au trône, contemporaine de sainte Nino , elle est considérée aux côtés de Nino comme l’une des figures de proue de l’évangélisation du pays, d’où l’abondance du prénom Salomé en Géorgie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité extrait du site georgia voyage/ OUDJARMA

Notes

[1] L’Ibérie, aussi connue sous le nom d’Ivérie, est le nom donné par les Grecs et les Romains à l’ancien royaume de Karthlie et correspondant approximativement aux parties méridionale et orientale de l’actuelle République de Géorgie. Les Ibères du Caucase forment une base pour le futur État géorgien et, en même temps que les Colches de Colchide, le noyau de la population géorgienne actuelle. La région n’était, jadis, habitée que par quelques tribus qui faisaient partie du peuple appelé « Ibères ».

[2] Le zoroastrisme est une religion monothéiste où Ahura Mazdâ est seul responsable de l’ordonnancement du chaos initial, le créateur du ciel et de la Terre. Le zoroastrisme est une réforme du mazdéisme, réforme prophétisée par Zarathoustra, dont le nom a été transcrit Zoroastre par les Grecs. Cette réforme, fondée au cours du 1er millénaire av. jc dans l’actuel Kurdistan iranien (Iran occidental), est devenue la religion officielle des Iraniens sous la dynastie des Sassanides (224-651), jusqu’à ce que l’islam arrive, même si cette religion a réussi à se fondre dans le patrimoine culturel iranien. En effet, les Iraniens indépendamment de leur religion, accordent beaucoup d’importance aux fêtes zoroastriennes.