Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Jean 1er ou Iohannes de Lisieux

Jean 1er ou Iohannes de Lisieux

dimanche 22 avril 2018

Jean 1er ou Iohannes de Lisieux (mort en 1141)

Évêque de Lisieux

Fils de Normand, doyen [1] de Sées [2].

Il suit son éducation à l’église de Sées, où il brille par son éloquence et sa sagesse. Il est remarqué par le roi d’Angleterre qui en fait un de ses chapelains [3].

Jean est ordonné prêtre en septembre 1107 par Serlon d’Orgères , évêque de Sées [4], avant d’être consacré évêque de Lisieux [5] par Guillaume Bonne-Âme, archevêque de Rouen [6], mettant ainsi fin à une période trouble.

Il assiste, en 1110, au mariage d’Henri V empereur romain germanique et Mathilde, fille du roi d’Angleterre Henri 1er. En juin 1119 au mariage célébré à Lisieux entre Guillaume Adelin, fils du roi d’Angleterre et Mathilde d’Anjou , fille de Foulques V, comte d’Anjou.

Il assiste en 1123 aux funérailles de Serlon. Il consacre abbés de Saint-Évroult [7] Garin des Essarts le 24 mai 1123 et Renouf le 6 novembre 1140.

Il favorise la construction d’églises et se montre généreux envers les établissements monastiques. Il assiste le 21 mars 1126 à la dédicace de la cathédrale de Sées par Jean de Neuville.

Ce serait sur son conseil qu’Henri 1er marie Mathilde à Geoffroy V d’Anjou.

En 1141, il se rallie à Geoffroi, comte d’Anjou et du Maine. En mai, de retour de Caen il tombe malade. Il meurt le 21 mai et est inhumé devant l’autel Saint-Michel de la cathédrale de Lisieux [8] par Rotrou de Warwick, évêque d’Évreux et Renouf, abbé de Saint-Évroult

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jean I (évêque de Lisieux)/ Portail de la Normandie/ Évêque de Lisieux

Notes

[1] Un doyenné est dans le christianisme une circonscription administrative qui regroupe plusieurs paroisses. Les doyennés sont eux-mêmes regroupés en archidiaconés, subdivisions d’un diocèse. Le doyenné a à sa tête un curé-doyen.

[2] La cathédrale Notre-Dame de Sées, originellement consacrée à saint Gervais et saint Protais, est une cathédrale de style gothique, située à Sées, près d’Alençon dans l’Orne, qui est le siège du diocèse correspondant à ce département.

[3] Selon les dictionnaires anciens, le chapelain (ou capelan) pouvait être : « Celui qui a la charge d’une chapellenie et en est bénéficiaire », un « prêtre attaché au service d’une personne (d’un grand seigneur) », le « Suppléant d’un prêtre ou d’un chanoine dans un chapitre »

[4] Le siège épiscopal de Sées est rétabli après plus d’un demi-siècle de vacance, à la suite de la destruction de la cathédrale carolingienne et l’esclavage par les Vikings de son évêque Adelin. Ce rétablissement est lié à la normalisation ecclésiastique entreprise par le duc de Normandie Richard 1er. Le Diocèse de Séez correspond actuellement au département de l’Orne et l’évêché est situé à Sées.

[5] L’ancien diocèse de Lisieux était implanté sur la cité des Lexovii, peuple gaulois soumis à l’autorité romaine. La capitale de cette cité, Noviomagus Lexoviorum, devient alors le siège de l’évêché qui prit le nom d’évêché de Lisieux.

[6] L’archidiocèse de Rouen est un archidiocèse métropolitain de l’Église catholique en France. Érigé au 3ème siècle, le diocèse de Rouen est élevé au rang d’archidiocèse métropolitain au 5ème siècle. C’est le siège primatial de Normandie, premier dans l’ordre de préséance dans la province de Normandie.

[7] L’abbaye de Saint-Évroult est une ancienne abbaye bénédictine construite sur ce qui est aujourd’hui le territoire de la commune de Saint-Évroult-Notre-Dame-du-Bois (Orne), elle est aujourd’hui en ruines

[8] La cathédrale Saint-Pierre de Lisieux est une cathédrale de style gothique, située à Lisieux dans le Calvados, qui était le siège du diocèse de Lisieux avant son intégration au diocèse de Bayeux et Lisieux.