Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Mithra ou Mithras

mercredi 25 octobre 2017

Mithra ou Mithras

Dieu indo-iranien

Fils d’ Anahita , dont le culte connut son apogée à Rome aux 2ème et 3ème siècles de notre ère.

Le mithraïsme était un culte polythéiste antérieur de plus de 1500 ans au christianisme primitif, mais qui connut son apogée à Rome au moment de la naissance de ce dernier.

Plusieurs documents hittites [1] confirment son existence dès le 2ème millénaire av. jc. Dans la Perse antique, le culte obtint une véritable importance et commence à être un peu mieux connu.

Il se développa à Rome probablement à partir du 1er siècle de notre ère, sans que l’on sache exactement quand et comment il fut introduit dans l’empire. Selon l’historien Plutarque, le mithraïsme serait arrivé en Italie lors des expéditions de Pompée contre les pirates de Cilicie [2]. Toutefois, il semble que son introduction fut plus tardive et diverses hypothèses existent à ce sujet.

Ce culte était particulièrement populaire dans les armées, essentiellement chez les soldats et les centurions bien que quelques légats soient attestés. Beaucoup d’esclaves et d’affranchis comptaient également parmi ses fidèles. Les sénateurs et chevaliers semblent par contre avoir été assez réticents à adhérer au mithraïsme. Les femmes en étaient probablement exclues bien que cela ne soit pas absolument sûr.

Le culte s’est principalement répandu en Italie, en Grande Bretagne, sur le Rhin et le Danube. En revanche, il semble n’avoir connu qu’un essor faible et tardif dans la partie orientale de l’Empire romain.

Peu d’éléments sont connus sur le contenu du mithraïsme et les valeurs qu’il véhiculait. On suppose, à l’heure actuelle, que les valeurs d’amitié et de loyauté étaient primordiales.

Le mithraïsme est un culte à mystères. Le fidèle devait subir une initiation pour être pleinement accepté parmi les plus fervents fidèles. Ce type de culte, contrairement à ce que l’on a longtemps cru, n’est pas d’origine "orientale" mais grecque.

À Rome, la Basilique Saint-Clément-du-Latran [3] possède dans ses sous-sols des vestiges d’un temple mithraïque.

En France on a trouvé des sanctuaires dédiés à Mithra à Angers, Biesheim, Bordeaux, Bourg-Saint-Andéol, Metz (quartier du Sablon),Nuits-Saint-Georges (site des Bolards), Septeuil et Strasbourg.

En Algérie, un sanctuaire dédié à Mithra se trouve dans la cité, aujourd’hui en ruine, de Tiddis [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Robert Turcan, Mithra et le Mithriacisme, 180 p., Les Belles Lettres, Collection Histoire, Paris, 1993.

Notes

[1] Les Hittites sont un peuple ayant vécu en Anatolie au 2ème millénaire av. jc. Ils doivent leur nom à la région dans laquelle ils ont établi leur royaume principal, le Hatti, situé en Anatolie centrale autour de leur capitale, Hattusan. À partir de la seconde moitié du 17ème siècle avant notre ère, les rois du Hatti construisent un des plus puissants royaumes du Moyen-Orient, dominant l’Anatolie jusqu’aux alentours de 1200 av. jc. À partir du 14ème siècle avant notre ère, ils réussissent à faire passer la majeure partie de la Syrie sous leur coupe, ce qui les met en rivalité avec d’autres puissants royaumes du Moyen-Orient : l’Égypte, le Mitanni et l’Assyrie.

[2] La Cilicie est une région historique d’Anatolie méridionale et une ancienne province romaine située aujourd’hui en Turquie. Elle était bordée au nord par la Cappadoce et la Lycaonie, à l’ouest par la Pisidie et la Pamphylie, au sud par la mer Méditerranée et au sud-est par la Syrie. Elle correspond approximativement aujourd’hui à la province turque d’Adana, une région comprise entre les monts Taurus, les monts Amanos et la Méditerranée.

[3] La Basilique Saint-Clément-du-Latran est une basilique religieuse catholique, située à Rome en Italie et dédiée à Clément 1er. Sur le site, se trouve un complexe de bâtiments sur plusieurs niveaux, dont 3 sont dégagés : le niveau archéologique inférieur date de l’empire romain, avec un mithraeum, dédié à Mithra et un autre bâtiment. Au-dessus, une église du 5ème siècle, détruite par les Normands. L’église actuelle est construite par-dessus cette dernière, peu avant l’an 1100 au cours du Haut Moyen Âge.

[4] Wilaya de Constantine