Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Andreas Eudaemon-Joannes

Andreas Eudaemon-Joannes

dimanche 24 septembre 2017

Andreas Eudaemon-Joannes (1566-1625)

Prêtre jésuite grec-Philosophe-Théologien et écrivain

Né à la Canée [1] en Crête [2]. Il fut recteur du collège pontifical grec de Rome [3].

Andreas Eudaemon-Joannes était issu de la famille noble des Paléologues [4]. Il arrive très jeune, de sa Crète natale en Italie où il étudie à l’université de Padoue [5].

Il entre dans la Compagnie de Jésus [6] en 1583 à Rome, et à peine terminée sa formation spirituelle est envoyé enseigner la philosophie au Collège Romain. Il passe facilement d’un sujet à l’autre, logique et éthique en 1596/1597, philosophie naturelle en 1597/1598, métaphysique en 1598/1599.

Il est ensuite envoyé enseigner la théologie à Padoue. Il y a quelques discussions avec Galileo Galilei à partir de 1604. Entre 1605 et 1619 il publie plusieurs ouvrages d’apologétique [7] en défense de Robert Bellarmin, Henry Garnet et Pierre Cotton, et contre des théologiens protestants, en particulier l’ex-jésuite Marco Antonio de Dominis .

Nommé par le pape Urbain VIII recteur du collège grec à Rome en 1622, il est envoyé comme compagnon du cardinal Francesco Barberini , neveu du pape, lors de sa mission comme légat pontifical [8] en France.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de W.A. Wallace : Galileo and his sources ; the heritage of the Collegio Romano in Galileo’s Science, Princeton, 1984

Notes

[1] La Canée est une ville de Crète occidentale, dans le district régional du même nom, en Grèce. C’est la seconde ville de l’île. Après la quatrième croisade et le démantèlement de l’Empire byzantin, en 1204, la Crète est donnée à Boniface, marquis de Montferrat, qui choisit de la revendre aux Vénitiens. Ceux-ci s’y établissent à partir de 1252. La Canée est fondée et devient le siège administratif de la région et un centre de commerce ainsi qu’une région agricole fertile. Les contacts avec les Vénitiens favorisent les échanges entre les deux cultures. En 1266, la ville tombe aux mains des Génois, et le reste jusqu’en 1290, année de la reconquête par les Vénitiens. Des fortifications sont construites tout autour de la ville pour la protéger des invasions et des pirates, donnant à la cité la forme qu’elle a aujourd’hui.

[2] La Crète, est une île grecque, autrefois appelée « île de Candie ». Cinquième île de la mer Méditerranée en superficie, elle est rattachée en 1913 à la Grèce

[3] Le Collège pontifical grec (ou Collège Saint Athanase des Grecs) est une institution académique et résidence pour prêtres et séminaristes catholiques de rite byzantin, sise au no 149 de la via del Babuino, à Rome. Fondé en 1577 par le pape Grégoire XIII il accueille des étudiants grecs, roumains, bulgares, arabes (melchites), serbes et d’autres nationalités, ce qui les unit étant le rite byzantin. Des étudiants orthodoxes y sont également reçus. Longtemps dirigé par les jésuites le collège grec est aujourd’hui sous la responsabilité des bénédictins orientaux de Chevetogne.

[4] Les Paléologues sont une famille noble d’origine grecque dont est issue la dernière dynastie ayant gouverné l’Empire byzantin. Originaires de Macédoine, les Paléologues s’illustrèrent surtout comme commandants militaires et gouverneurs de provinces. Après la quatrième Croisade, divers membres de la famille s’établirent en Épire ou trouvèrent refuge dans l’Empire de Nicée voisin où Michel VIII usurpa le trône en 1259, reprit Constantinople en 1259 et fut couronné empereur byzantin en 1261. Ses descendants gouvernèrent l’empire jusqu’à la chute de Constantinople aux mains des Turcs ottomans le 29 mai 1453.

[5] L’université de Padoue est une des plus anciennes universités du monde. Elle a été fondée le 29 septembre 1222 par des professeurs et des étudiants ayant fui l’université de Bologne, du fait de l’atteinte aux libertés universitaires et aux privilèges qui avaient pourtant été garantis aux enseignants et à leurs élèves. L’université de Padoue fut créé en réponse à un besoin, induit par des conditions sociales et culturelles spécifiques, contrairement à la plupart des universités qui doivent leur fondation à une charte avec le pape. Elle s’installe en 1493 dans le Palazzo Bo.

[6] La Compagnie de Jésus est un ordre religieux catholique masculin dont les membres sont des clercs réguliers appelés « jésuites ». La Compagnie est fondée par Ignace de Loyola et les premiers compagnons en 1539 et approuvée en 1540 par le pape Paul III.

[7] L’apologétique est un champ d’études théologique ou littéraire consistant à défendre de façon cohérente une position. Un auteur s’engageant dans cette démarche est appelé « apologiste » ou « apologète » (ce dernier terme ayant une connotation plus religieuse).

[8] représentant du Pape