Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Argaios II de Macédoine

dimanche 30 juillet 2017

Argaios II de Macédoine

Roi usurpateur de Macédoine vers 392 av. jc à 390 av jc

L’origine familiale du roi Argaois II demeure obscure il est parfois présenté comme un fils d’ Archélaos 1er de Macédoine et il est peut être le père d’un autre Argaios qui s’oppose à Philippe II de Macédoine vers 360 av. jc.

Selon Diodore de Sicile Amyntas III , père de Philippe roi de Macédoine, fut chassé de sa capitale Pella [1] par les Illyriens [2] du roi Bardilys qui avaient envahi la Macédoine.

Désespérant de conserver son trône Amyntas III demanda l’appui des citoyens de la cité d’OlyntheOlynthe est une ancienne ville de Chalcidique, construite principalement sur deux plateaux de 30 à 40 m de hauteur, dans une plaine fertile, sur le golfe de Torone, près de l’isthme de la péninsule de Pallène, à environ 2,5 kilomètres de la mer et environ 60 stades (soit 9 km) de Potidée. La ville prit part à la guerre du Péloponnèse contre les Athéniens d’abord, puis contre les Spartiates. À la tête de la Ligue de Chalcidique, elle accéda à l’indépendance après la paix conclue entre Athènes et Sparte en 421 av.jc. Alliée à Philippe, elle combattit encore contre Athènes, obtenant en échange les villes d’Amonte et de Potidée. Mais soupçonnant que Philippe voulait en fait prendre possession de son territoire, Olynthe fit alliance avec Athènes. Le roi macédonien assiégea alors la ville et la détruisit complètement. Les habitants, réduits en esclavage, furent expulsés vers la Thrace et la Macédoine. en Chalcidique [3] et leur céda le territoire voisin de leur ville.

Il est ensuite contraint d’abdiquer la royauté à Argaios pendant 2 ans comme roi des Macédoniens avant qu’Amyntas III ne recouvre son empire.

En effet ce dernier qui avait trouvé des alliés dans l’aristocratie du nord de la Thessalie [4] ressaisit la couronne, et règnera encore 24 ans.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du livre de Paul Cloché Histoire de la Macédoine jusqu’à l’avènement d’Alexandre le Grand, Bibliothèque Historique Payot, Paris 1960.

Notes

[1] Pella est une ville antique de la plaine centrale de Macédoine, entre le Loudias et l’Axios, sur une colline surplombant dans l’Antiquité un lac marécageux : cette cité de peuplement mixte gréco-barbare passe sous le contrôle des rois téménides dès le début du 5ème siècle, mais ne sort de l’obscurité qu’en devenant leur résidence habituelle, à une époque où le royaume est en pleine expansion vers l’Est aux dépens des Thraces et de la Ligue de Chalcidique. Elle devient ainsi la capitale du royaume de Macédoine à partir du début du 4ème siècle av. jc en supplantant Aigéai, et conserve ce rôle à l’époque hellénistique, pour le royaume antigonide.*

[2] L’Illyrie est un royaume des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près à l’Ouest de la Croatie, de la Slovénie et de l’Albanie actuelle. Les Illyriens apparaissent vers le 20ème siècle av. jc. C’est un peuple de souche Indo-Européenne qui comprenait des Dalmates et des Pannoniens. Vers -1300 ils s’établissent sur les côtes Nord et Est de l’Adriatique. Les Illyriens sont les premiers avec les Grecs, à s’installer dans les Balkans et constituent un immense Royaume. Au VIIe siècle av. J.-C. et VIe siècle av. J.-C., l’Illyrie subit une forte héllénisation du fait de ses relations avec les Grecs, qui y ont fondé des comptoirs.

[3] La Chalcidique, dans l’Antiquité Chersonèse Chalcidique, est une péninsule du Nord de la Grèce s’avançant dans la mer Égée. Les Grecs nomment cette région « le paradis secret de la Grèce ». Le nom de la péninsule a été donné en référence à la ville de Chalcis en Eubée dont étaient originaires les premiers colons (8ème siècle av. jc). À l’époque archaïque, les Chalcidiens d’Eubée, les Érétriens, les Andriens et les Corinthiens, attirés par les ressources en bois et en métaux de Chalcidique, y installent des colonies. Lors de la seconde guerre médique, les cités de Chalcidique fournissent des contingents à l’armée de Xerxès 1er le Grand. Après 478 av. jc, elles adhèrent à la Ligue de Délos. En 432 av. jc, Potidée, Chaldiciens et Bottiéens se révoltent contre Athènes avec l’appui de Perdiccas II, roi de Macédoine, ce qui marque la naissance de la Ligue chalcidienne qui prend fin en 348 av. jc. Sous l’Empire byzantin, la Chalcidique fait partie du thème de Thessalonique jusqu’à sa conquête par les Latins à la suite de la quatrième croisade. Elle fait alors partie du Royaume de Thessalonique jusqu’à sa conquête par le despote d’Épire, Théodore Doukas. En 1430, la Chalcidique est conquise par les turcs ottomans.

[4] La Thessalie est une région historique et une périphérie du nord-est de la Grèce, au sud de la Macédoine. Durant l’antiquité cette région a, pour beaucoup de peuples, une importance stratégique, car elle est située sur la route de la Macédoine et de l’Hellespont. Elle possédait un important port à Pagases. Le blé et le bétail sont les principales richesses de la région et une ressource commerciale vitale. La Thessalie est aussi l’une des rares régions de Grèce où l’on peut pratiquer l’élevage des chevaux, d’où l’importante cavalerie dont disposaient les Thessaliens.