Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Alphonse IV d’Aragon dit le Bénin ou le Débonnaire

Alphonse IV d’Aragon dit le Bénin ou le Débonnaire

mardi 18 juillet 2017, par ljallamion

Alphonse IV d’Aragon dit le Bénin ou le Débonnaire (1299-1336)

Roi d’Aragon-Comte de Barcelone-Roi de Valence -Roi de Sardaigne et de Corse de 1327 à 1336

Alphonse IV d'Aragon, portrait par Manuel Aguirre y Monsalbe (vers 1851/1854)Fils de Jacques II d’Aragon et de Blanche d’Anjou .

Le 10 septembre 1314 il épouse Thérèse d’Entença héritière du comté d’Urgell [1]. Ce mariage était le fruit d’un arrangement entre le comte Armengol X d’Urgell et le roi Jacques II.

Le comte, sans descendant, convint de transmettre son comté à sa petite-nièce Thérèse d’Entença en échange d’une rente de 10 000 sous. L’accord prévoyait aussi que Thérèse épouserait l’infant Alphonse, permettant ainsi à la couronne de contrôler l’Urgell, dernier comté autonome de Catalogne.

Il devint en 1319 l’héritier présomptif après la renonciation de son frère aîné Jacques. Son père l’associa au pouvoir en lui confiant la charge de procureur général de la couronne d’Aragon. En 1323-1324 il commande l’expédition catalane lancée en Sardaigne, royaume qui avait été attribué à Jacques II d’Aragon par le pape en 1297 mais restait de fait indépendant.

Après son accession au trône en 1327, Alphonse IV continua la politique de soumission de la Sardaigne entreprise par son père. Il mena une guerre contre Gênes entre 1329 et 1336 qui lui permit de prendre Sassari [2], position-clé pour le contrôle de la Sardaigne. Sa première femme étant morte peu avant son couronnement, il épousa en 1329 Éléonore de Castille , fille du roi Ferdinand IV.

Il tenta à cette période de conquérir le royaume de Grenade [3] et celui d’Almeria [4] mais ces tentatives se soldèrent par un échec.

Au royaume de Valence [5], il publia en 1329 la Juridiction alphonsine qui renforçait les droits des seigneurs locaux, ce qui ne les empêcha pas de s’opposer au roi dans les années 1330 lorsqu’il voulut constituer un apanage important en pays valencien pour ses plus jeunes fils.

En 1333, la peste noire fit sa première apparition en Catalogne et au royaume de Valence. En quelques années Barcelone perdit 10 000 habitants.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jaume Sobrequés i Callicó et Mercè Morales i Montoya, Contes, reis, comtesses i reines de Catalunya, Barcelone, Editorial Base, coll. « Base Històrica » (no 75),‎ avril 2011/

Notes

[1] Le comté d’Urgell est un ancien comté catalan de la marche hispanique du royaume franc carolingien, qui se forme entre 785 et 790 pour lutter contre les musulmans qui avaient conquis l’Espagne et les Pyrénées. La région est alors rattachée au comté de Toulouse. Le comté d’Urgell fut créé, à l’époque carolingienne, au sein du Royaume franc. Sa capitale était initialement Castellciutat puis, à compter de 1105, Balaguer. Le noyau de ce comté était La Seu d’Urgell. Les comtes d’Urgell sont mentionnés pour la première fois en 981.

[2] Sassari est une ville de la province de Sassari en Italie. Pendant la seconde moitié du 13ème siècle, Sassari est une commune dirigée par un podestà, alliée d’abord avec Pise puis avec Gênes.

[3] Le royaume de Grenade est la dernière terre arabo-mauresque en Espagne, point final de la Reconquista pour les Castillans en 1492. Les principales périodes ont été celles des Zirides et des Nasrides, ainsi que celle des guerres de Grenade dans la dernière décennie.

[4] Almería (est une ville d’Espagne, capitale de la province d’Almería en Andalousie. Port sur la mer Méditerranée. Ville côtière et portuaire, entre Grenade et Murcie. Elle est délimitée par le mont Gádor (Sierra de Gádor) à l’ouest, au nord par la montagne Alhamilla (Sierra Alhamilla), à l’est par une grande plaine qui culmine au pic de Cabo de Gata, situé dans le parc naturel de Cabo de Gata-Níjar, et au sud par l’ouverture sur une grande baie. Après la chute des Omeyyades d’Al-Andalus (Omeyyades de Cordoue), la cité devint le siège d’un royaume taifa, qui fut ensuite conquis par le royaume taïfa de Murcia, puis par les Almoravides. La ville fut conquise en 1147 par Alphonse VII, roi de Castille. Cette période marquée par deux guerres et une occupation impliqua le déclin économique de la ville. Reconquise une dizaine d’années plus tard par les Almohades, elle fut intégrée dans le royaume de Grenade un siècle plus tard. Les Rois Catholiques la conquirent en 1489, et de port commercial avec l’Afrique, elle devint une ville côtière menacée par les pirates barbaresques. Elle fut délaissée par le commerce avec les Amériques dont Séville et son port Cadix avaient le monopole. Le 16ème siècle fut marqué par le tremblement de terre de 1522, et par plusieurs révoltes morisques, durement réprimées.

[5] Le royaume de Valence a été fondé en 1238 par le roi Jacques 1er d’Aragon surnommé « le Conquérant », dans le cadre de la Reconquista, après avoir conquis l’ancienne taïfa de Balansiya. Il fut augmenté par des annexions postérieures d’autres territoires.