Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Titus Flavius Sabinus (père de Vespasien)

Titus Flavius Sabinus (père de Vespasien)

dimanche 4 juin 2017

Titus Flavius Sabinus (père de Vespasien) (vers 20 av. jc-9 ap. jc)

Fils de Titus Flavius Petro et de son épouse Tertulla. Chevalier originaire de Réate [1].

Il a servi en tant qu’officier des douanes, puis en tant que banquier de la douane dans la province d’Asie [2], où il a été honoré par des statues dédiées à un honnête collecteurs d’impôt.

Plus tard, il a été banquier à Aventicum [3] en Gaule chez les Helvètes [4]. Sabinus s’enrichit et obtient probablement le statut équestre grâce à ses charges de publicain et de banquier.

Avec son épouse, Vespasia Polla, il eut deux fils, le consul Titus Flavius Sabinus II et le futur empereur Vespasien, et une fille qui mourut en bas âge.

En épousant Vespasia Polla, il s’allie à l’une des gens patriciennes les plus prestigieuses, les Vespasia, ce qui permet l’accession de ses fils Titus Flavius Sabinus et Vespasien au rang sénatorial.

Il est probablement mort en Helvétie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Titus Flavius Sabinus (father of Vespasian »

Notes

[1] la moderne Rieti dans la région Sabine de l’Italie

[2] La province romaine d’Asie comprenait plusieurs des royaumes antiques d’Anatolie : la Carie, la Lydie, la Mysie, la Phrygie et la Troade. Elle avait une superficie de environ 78 000 Kilomètres carrés. Les villes étaient nombreuses : Pergame, Smyrne, Éphèse, Milet… Bien que le royaume de Pergame ait été légué par Attale III en 133 av. jc, elle ne fut organisée par Manius Aquilius qu’en 129 av. jc, après la guerre causée par la révolte d’Aristonicos. La province d’Asie couvre alors l’ancien royaume de Pergame, à l’exception de quelques districts de Phrygie et de Lycaonie, confiés au roi du Pont, Mithridate V, et de Cappadoce, Ariarathe VI. De 56 à 49 av. jc, les trois districts orientaux de Cibyra, Synnada (Şuhut) et d’Apamée (Dinar) en sont détachés au profit de la Cilicie. Jules César les lui rend et lui rattache la Pamphylie. En 36 av. jc, Marc Antoine en détache celle-ci au profit du royaume galate d’Amyntas. Sous l’Empire, devenue province sénatoriale, elle connut une période faste.

[3] Aventicum, capitale de la Cité des Helvètes, se situe au cœur du plateau suisse, entre le massif des Alpes et la chaîne du jura. Implantée au bord du lac de Morat dans la région dite des Trois-Lacs, la ville bénéficie d’un emplacement stratégique à proximité de réseaux fluviaux et routiers importants - notamment avec un couloir naturel de circulation reliant le lac Léman à Vindonissa et Augusta Raurica.

[4] les Suisses aujourd hui