Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Agis II

dimanche 18 décembre 2016

Agis II (mort vers 398 av. jc

17ème roi eurypontide de Sparte

Fils aîné d’ Archidamos II , il monte sur le trône en 426 av. jc. Il règne conjointement avec le fils du général Pausanias , le roi Pleistoanax de 426 à 408 av. jc, puis avec le fils de celui-ci, Pausanias 1er , de 408 à 398 av. jc.

En 425 av. jc, il échoue dans une tentative d’invasion de l’Attique [1], puis rencontre des difficultés en secourant Épidaure [2] qui était sous la menace d’Argos [3].

Une trêve est signée avec les Argiens, vite rompue par ces derniers sur les conseils d’Alcibiade. Agis II remporte alors sur Argos la bataille de Mantinée [4] en août 418 av. jc. Cette victoire entraîne une réaction aristocratique à Argos, qui devient alliée de Sparte.

Alcibiade, réfugié à Sparte vers 415 ou 414 av. jc, aurait séduit sa femme. Véridique ou non, l’histoire servira de prétexte à Agésilas II pour écarter du trône son fils Léotychidès sous le soupçon de bâtardise.

En 413 av. jc, Agis II occupe le dème de Décélie [5]. En 405 av. jc, il vient mettre le siège devant Athènes.

Il meurt vers 398 av. jc et son frère cadet, Agésilas II, lui succède.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Agis II/Portail de la Grèce antique/ Roi de Sparte

Notes

[1] L’Attique est la région qui entoure Athènes. L’Attique s’est d’abord appelée Mopsopie L’Attique est découpée en 139 dèmes et parallèlement, en trois grands secteurs : la ville, la côte et l’intérieur. Les dèmes sont regroupés en trittyes qui elles-mêmes sont regroupées trois par trois, une de chaque secteur, pour constituer une tribu. Durant l’Antiquité, il s’agissait de l’une des plus importantes régions productrices d’huile d’olive ; huile qui était ensuite exportée par exemple vers l’Étrurie. La céramique d’Attique au 6ème siècle av. jc connaît également un certain succès.

[2] Épidaure figure dans le Catalogue des vaisseaux comme « Épidaure aux bons vignobles » (L’Iliade, II, 561). Au 7ème et 6ème siècle av. jc, elle appartient à l’amphictyonie dite « des Minyens », dont le siège est situé sur l’île de Calaurie. À la fin du 6ème siècle, elle est gouvernée par le tyran Proclès, qui donne sa fille Mélissa en mariage à Périandre, tyran de Corinthe.

[3] Argos est une ville d’Argolide dans le Péloponnèse, située près de Nauplie. Située au pied de deux acropoles remontant à l’antiquité Argos fut définitivement éclipsée par Sparte à partir du 6ème siècle av. jc. Elle ne participa pas aux guerres médiques. La rivalité avec Sparte explique qu’Argos ait adopté systématiquement un parti anti-laconien pendant la guerre du Péloponnèse, soit en restant neutre, soit en s’alliant à Athènes. La bataille de Mantinée, en 418 av. jc, finit par convaincre Argos de s’allier avec Sparte. Elle rompit cependant son traité au début de la guerre de Corinthe, en 395 av. jc. Pyrrhus s’attaqua à Argos en 272 avant notre ère, au cours de sa guerre contre le Macédonien Antigone II Gonatas. Il y fut tué, en recevant une tuile lancée depuis un toit par une vieille femme.

[4] La bataille de Mantinée eut lieu en 418 av. jc, au cours de la guerre du Péloponnèse dont elle est un des épisodes cruciaux. La bataille de Mantinée fut une des plus grandes batailles du monde grec antique, seule la bataille de Platées aligna des effectifs plus importants au 5ème siècle av. jc.

[5] Décélie est un dème de l’Attique appartenant au territoire de la tribu Hippotontis. Il est situé près du mont Parnès, sur la route allant de Béotie à l’Eubée, à environ 22 km au nord-est d’Athènes. Décélie sert de base aux Spartiates pour lancer des raids sur l’Attique dans toute la dernière partie de la Guerre du Péloponnèse de 412 à 404.