Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Khababash

samedi 2 avril 2016

Khababash

Pharaon égyptien qui règne entre 338 et 336 av.jc

Il organise une rébellion contre le pouvoir achéménide de la XXXIème dynastie en Égypte.

Khababash n’est connu que par quelques documents et ne figure pas dans les listes de Manéthon. Un sarcophage d’Apis à Memphis [1] est daté de l’an deux de son règne.

Khababash est surtout connu par la stèle du satrape retrouvée au Caire vers 1870. Son texte relate comment Ptolémée 1er réitéra en 311 av.jc des dons de terres que Khababash avait faits antérieurement au sanctuaire de Bouto [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de S.M. Burstein, « Prelude to Alexander : The Reign of Khababash », Ancient History Bulletin, 14/4, 2000

Notes

[1] Memphis était la capitale du premier nome de Basse Égypte, le nome de la Muraille blanche. Ses vestiges se situent près des villes de Mit-Rahineh et d’Helwan, au sud du Caire. La légende, rapportée par Manéthon, raconte que Memphis fut fondée par le roi Ménès vers 3000 av.jc. Capitale de l’Égypte durant tout l’Ancien Empire, elle est restée une cité importante tout au long de l’histoire égyptienne, placée sous la protection du dieu Ptah, le patron des artisans dont le temple était l’Hout-ka-Ptah (le « château du ka de Ptah »). C’est de ce terme, qualifiant la maison du dieu, que serait dérivé en grec le mot aegyptus prototype du nom du pays en latin. La ville occupe une place stratégique à l’entrée du delta du Nil et de ce fait regorge d’ateliers et de manufactures, notamment d’armes qui étaient conservées dans de grands arsenaux non loin du port principal de la ville, le Perou Nefer, dont les textes du Nouvel Empire vantent l’activité fébrile. Son histoire est étroitement liée à celle du pays et sa ruine est due, d’abord, à la perte de son rôle économique à la fin de l’Antiquité et la montée d’Alexandrie, puis à l’abandon de ses cultes à la suite de l’édit de Thessalonique.

[2] Bouto est une ville du delta du Nil, qui se situe dans le 6ème nome de Basse Égypte, le nome « Le taureau montagnard » (ou taureau du désert) (kA Dw), à environ 90 km à l’est d’Alexandrie.