Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cleitus ou Clitos

lundi 9 novembre 2015

Cleitus ou Clitos

Potentat d’Illyrie

Héritier du royaume de Dardanie [1] fondé par Bardylis 1er son père et père de Bardylis II .

Il est le meneur et décideur de la révolte Illyrienne de 335 av.jc [2], négociateur contre le royaume de Macédoine d’accords avec les Taulantiens [3] du roi Glaucias et les Autariates [4] du roi Pleuras.

Chef des troupes lors du siège et de la prise de Pelion par Alexandre III, au terme d’un blocus défait par les troupes de Taulantiens, il contraint l’ennemi au repli. Quant Alexandre reprit l’offensive, surplombant les armées illyriennes depuis les hauteurs avoisinantes, il empêche Clitos et Glaucias de mener une attaque conjointe. En 3 jours, après un combat mené en une nuit, les camps ennemis se rendirent. Clitos réussit à fuir, retrouva son trône, et devint vassal du royaume de Macédoine.

Alexandre put compter sur un allié, Langaros, roi des péoniens Agrianes [5]. Il envahit les territoires des Autariates, permettant à Alexandre de combattre les troupes d’un ennemi affaibli et en attente de renforts, puis de prévenir et d’empêcher leur arrivée.

La résistance fut rude et courageuse ; le général Philotas perdit une bataille contre la forteresse un jour avant l’arrivée des renforts.

Piégés, les Illyriens contre-attaquent, Alexandre répond par des tirs de catapultes, une cavalerie et des fantassins plus disciplinés. Glaucias ne fait creuser ni tranchées ni palissades, et Alexandre mit fin aux sièges grâce à une charge d’archers durant la dernière nuit de combats.

Clitos mit sa capitale en feu, pour ne rien en laisser aux Macédoniens, avant de fuir.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Cleitus Traduit par mes soins

Notes

[1] La Dardanie est une région de l’Antiquité qui inclut le territoire actuel du Kosovo et une partie de la Macédoine et de l’Albanie. Elle se trouvait plus précisément au Kosovo, à l’ouest de la République de Macédoine, et au nord-est de l’Albanie actuelle : elle correspond donc à l’aire de peuplement des Albanais guègues, là où la langue albanaise est née. Les habitants de la Dardanie antique étaient une tribu considérée illyrienne dont certains pensent qu’elle était mélangée avec des peuples Thraces.

[2] L’Illyrie est un royaume fondé à Shkodra, Albanie actuelle, en 385 av.jc, par le roi Bardylis. Annexée par Rome durant l’Antiquité, elle désignera plus tard une région historique des côtes de la rive orientale de l’Adriatique, correspondant à peu près actuellement à l’ouest de la Croatie, de la Slovénie, de la Bosnie-Herzégovine, du Montenegro de l’Albanie et du Kosovo.

[3] Les Taulantiens sont une tribu illyrienne implantée dans la basse Antiquité aux alentours de Lezhë (Lissus, ou Alessia), nord de l’Albanie.

[4] Les Autariates ou Autariatae étaient un peuple illyrien de l’Antiquité qui devint l’un des plus puissants d’Illyrie. À la fin de leur histoire, la tribu a été celtisée

[5] La Péonie était l’État des Péoniens, peuple de l’Antiquité. Ses frontières sont mal connues, et on suppose qu’elle a d’abord fait partie de la Thrace avant de correspondre, à l’époque de la Grèce antique, à la vallée du Vardar et ses environs. Elle correspond donc aujourd’hui à une région du nord de la Grèce, à l’essentiel de la République de Macédoine et à une petite partie de l’ouest de la Bulgarie. La Péonie était limitée au sud par le Royaume de Macédoine, qui correspond à la Macédoine grecque actuelle, au nord par la Dardanie (actuel Kosovo), à l’est par la Thrace et à l’ouest par l’Illyrie.